L'apport des sciences humaines

Jacques Dufresne

Le regard de l'anthropologue n'est-il pas comparable à celui du primitif? Il voit des choses bizarres là où on est en pleine normalité.

Les sciences humaines ont envahi la sphère de la santé au cours des dernières décennies. L'anthropologie médicale, l'ethnomédecine, la sociologie de la santé sont devenues des spécialités au même titre que la chirurgie et l'obstétrique. Le développement de ces sciences a contribué à faire apparaître les choses de la santé dans une nouvelle perspective.
Les anthropologues ont forgé leur méthode et formé leur regard en étudiant les sociétés primitives... puis un jour ils ont envahi les hôpitaux et ont fait l'hypothèse qu'il s'agissait là de contrées lointaines peuplées de tribus; la tribu des docteurs, celle des infirmières. Ce nouveau regard a permis de voir de nouvelles choses.
Pour le regard habitué, le geste du chirurgien est une chose rationnelle. Pour l'anthropologue, il s'agira d'un geste tranchant pouvant être rattaché à mille et un mobiles, y compris les plus inconscients, les moins avouables et les plus archaïques. Les hypothèses qui en résultent expliquent en partie les étonnantes variations, d'un pays à l'autre, dans le recours à tel ou tel acte chirurgical, le pontage coronarien par exemple.
Bien entendu, les anthropologues ont commencé par étudier les systèmes de soins des sociétés archaïques. Il en est résulté un relativisme, parfois excessif, tel que plus personne aujourd'hui n'oserait soutenir que le système médical occidental est une chose unique, rationnelle de part en part, tandis que les systèmes archaïques seraient tout entier irrationnels. Il en est résulté aussi de remarquables travaux, dont ceux de Claude Lévi-Strauss sur l'efficacité des symboles. Ces travaux devraient permettre de mieux comprendre l'effet placebo, entre autres choses.
On pourrait dire des choses semblables de l'ethnomédecine et de sous-spécialités comme l'ethnopsychiatrie ou la psychiatrie transculturelle. Voici plutôt un bref aperçu des choses importantes qu'on peut apprendre par ces disciplines.
«On ne devient pas fou comme on le désire, la culture a tout prévu. Au coeur même de l'élaboration de la névrose et de la psychose par laquelle nous tentons de lui échapper, la culture vient encore nous rejoindre pour nous dire quelle personnalité de rechange nous devons adopter.» (François Laplantine, L'ethnopsychiatrie, Paris, Éditions Universitaires de France, 1973, cité dans Henri Dorvil, «Types de sociétés et de représentation du normal et du pathologique», Traité d'anthropologie médicale, p. 318 ).
«On sait que les névrosés internés dans les camps de concentration ont vu leur névrose disparaître, mais revenir après leur libération. Un autre fait paradoxal est la quasi-inexistence de névroses et de psychoses dans certaines sectes très fermées.» (R. Duguay, H. F. Ellenberger et all, Précis de psychiatrie, Montréal, Chênelière et Stanké, Paris, Maloine, 1981, cité dans Henri Dorvil, Traité d'anthropologie médicale, p. 308).
Pour illustrer l'apport de la sociologie de la santé, on cite souvent une étude d'un célèbre représentant américain de cette discipline, I. K. Zola, montrant que «les Américains d'origine irlandaise ne se comportent pas devant la maladie comme leurs compatriotes d'origine italienne. Les premiers ont tendance à refouler leurs maladies, à localiser leurs symptômes dans des organes comme l'oeil, le nez, la gorge, tandis que les seconds ont tendance à dramatiser leurs symptômes.»

Autres articles associés à ce dossier

La science victime d’elle-même : en marge de la manifestation mondiale de Stop 5G du 26 septembre 2020

Jacques Dufresne

Science trop bavarde est ruine de l’âme, dirons-nous pour paraphraser Rabelais.

Pitié pour la science

Depuis toujours et aujourd’hui plus que jamais, les amis de la science regrettent de la voir confondue avec l’opinion du premier venu, mai

Quand la science fait la une

Jean Hamann

Les universitaires ont leur mot à dire pour contrer le sensationnalisme des médias sur les questions scientifiques. Article publié dans le magazine

La tragédie de la science

William Alfred Fowler

Le sens de l'humour de l'homme de science à son meilleur.

La science nous trompe-t-elle?

Andrée Mathieu

Trois métaphores, celles du stréréoscope, du grand angulaire et de la chaîne d'arpenteur, nous aident à acqu&eac

La foi dans la science

Charles Lichtenhaeler

La foi du charbonnier ou celle de l'homme de science? L'espoir en une transcendance est le même, qu'il se rencontre chez le philosophe, le théologie

La culture scientifique des Québécois

Conseil de la science et de la technologie

Cette enquête est une réalisation du Conseil de la science et de la technologie, dans le cadre de son Plan stratégique 2001-2004, qui devait prendr

L'homme et le monde

Werner Heisenberg

La technique rend l'homme étranger à lui-même dans le moment même où elle le prend pour «la mesure de toutes choses» (Protagoras).

De la science

Jean le Rond d'Alembert

Extrait du Discours préliminaire de L'Encyclopédie dans lequel D'Alembert présente les grands principes qui ont présidé à l'organisation et à l

Beaucoup de science...

Jacques Dufresne

À propos de Darwin, le hasard et Dieu,par le professeur Michel Delsol. Qu'importe que les animaux aient en partage une partie des dons autrefois ass

À lire également du même auteur

Passeport vaccinal : libérateur ou liberticide ?
La réponse dépend de la conception que l’on a de la liberté

Serge Bouchard et l'Agora
Autour de Serge Bouchard, un consensus sans amalgames

Marie de l’Incarnation telle qu’en elle-même
En lien avec un article de Carl Bergeron dans le numéro du printemps 2021 de la revue Argumen

Quel sort attend les trésors du passé ?
Ne conviendrait-il pas, pour les conserver vivants, de les rassembler dans une polythèque id&

Robert Lepage ou le complexe d’Héphaïstos
Contre la technique, tout contre

Yves Martin : le plus humain des hauts fonctionnaires
Un homme dont il faudra se souvenir pour achever une grande oeuvre dans l'esprit où il l&

Le nouveau Vieux Couvent de Neuville
Un bâtiment rénové de l'intérieur et de l'extérieur

La révolution du direct
Titre: La révolution du direct. Sous-titre: l'informatique comme méta profession.




Nos suggestions