Mammographie vs PSA

Jacques Dufresne
Attardons-nous maintenant au projet de dépistage du cancer de la prostate. On a dû rassembler plus de 450,000 personnes-années d'observation pour pouvoir vérifier si la mammographie pouvait réduire la mortalité par cancer du sein, chez les femmes âgées de 35 à 49 ans. Soit 450,000 femmes suivies pendant une année complète ou bien 45,000 pendant 10 années. Il est difficile de comprendre comment le docteur Labrie réussit à faire la même preuve pour un cancer dont les caractères épidémiologiques sont semblables à celui du sein, à partir de 1002 observations collectées, on ne sait trop comment, dans la seule région de Québec, pendant une période indéfinie!

Autres articles associés à ce dossier

La saga de la prostate

Jacques Dufresne

L'angoisse liée au PSA vaut-elle son pesant de guérison?

Centre de recherche du CHUL

Jacques Dufresne


La compagnie Aeterna

Jacques Dufresne


À lire également du même auteur

Le pape à la rencontre des Autochtones du Canada, du 24 au 29 juillet 2022
Cet article a d'abord paru dans le Journal Le Devoir le 19 juillet 2022, sous le titre Ëtre

L'homme intégral
Celui qui intègre son passé à son présent, qui se souvient de ce qu'

Edgar Morin
101 ans le 8 juillet 2022. Bon anniversaire ! Sociologue français. El pensador planetario, di

Pause ton écran
À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre l

Crise sanitaire et régime sanitariste
Une critique des mesures d’urgence qui, pendant la pandémie n’a pu être que

De Jean Paul , La lanterne magique, florilège de pensées
Jean Paul, nom de plume de Jean-Paul Richter (1764-1825) . Traduction et choix des pensées pa

Une Saint-Jean de rêve
De rêve littéralement, un rêve où les feux de la Saint-Jean symbolisaient

L'inflation généralisée
L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est&nb




Articles récents