Mammographie vs PSA

Jacques Dufresne
Attardons-nous maintenant au projet de dépistage du cancer de la prostate. On a dû rassembler plus de 450,000 personnes-années d'observation pour pouvoir vérifier si la mammographie pouvait réduire la mortalité par cancer du sein, chez les femmes âgées de 35 à 49 ans. Soit 450,000 femmes suivies pendant une année complète ou bien 45,000 pendant 10 années. Il est difficile de comprendre comment le docteur Labrie réussit à faire la même preuve pour un cancer dont les caractères épidémiologiques sont semblables à celui du sein, à partir de 1002 observations collectées, on ne sait trop comment, dans la seule région de Québec, pendant une période indéfinie!

Autres articles associés à ce dossier

La saga de la prostate

Jacques Dufresne

L'angoisse liée au PSA vaut-elle son pesant de guérison?

La compagnie Aeterna

Jacques Dufresne


Centre de recherche du CHUL

Jacques Dufresne


À lire également du même auteur

Le nouveau Vieux Couvent de Neuville
Un bâtiment rénové de l'intérieur et de l'extérieur

Le Médiateur unique à l'heure du multimédias
Témoignage montrant que l'idée et la réalité d'un Dieu incarn&ea

Passeport vaccinal : libérateur ou liberticide ?
La réponse dépend de la conception que l’on a de la liberté

Quel sort attend les trésors du passé ?
Ne conviendrait-il pas, pour les conserver vivants, de les rassembler dans une polythèque id&

Serge Bouchard et l'Agora
Autour de Serge Bouchard, un consensus sans amalgames

Marie de l’Incarnation telle qu’en elle-même
En lien avec un article de Carl Bergeron dans le numéro du printemps 2021 de la revue Argumen

Robert Lepage ou le complexe d’Héphaïstos
Contre la technique, tout contre

Yves Martin : le plus humain des hauts fonctionnaires
Un homme dont il faudra se souvenir pour achever une grande oeuvre dans l'esprit où il l&




Nos suggestions