Science et empirisme

Jacques Dufresne
La science se définit toujours par rapport à l'empirisme dont elle émerge. Le stade précédant l'empirisme est l'instinct. Les perdrix mangent des aiguilles de pin pour se débarrasser de leurs parasites intestinaux. Voilà l'instinct!

    Dès le XVIe siècle, les marins hollandais prirent l'habitude de s'arrêter aux îles Canaries pour faire provision d'oranges et de citrons. Ils avaient découvert que ces fruits les protégeaient contre le scorbut. C'est un bel exemple d'empirisme.

    En 1933, Tadeusz Reischtein fait la synthèse de la vitamine C. On avait déjà découvert que le scorbut était dû à une carence de cette vitamine; on savait aussi que cette dernière existait en abondance dans les oranges et les citrons. Voilà le niveau de la science.

Autres articles associés à ce dossier

À lire également du même auteur

Journal de l’été 2021. 2) Rapport du GIEC et Jeux olympiques
Le dernier rapport du GIEC sur les changements climatiques, plus alarmiste encore que les pré

Science, bon sens, complotisme et science critique. En compagnie de Pierre Biron.
Science sans critique est ruine de la raison. Science sans bon sens est ruine du sens « Scie

La philosophie aujourd’hui, par Marco Jean
Philosopher aujourd’hui pour retrouver la valeur intrinsèque des choses par-delà

Journal de l’été 2021. 5) L’ Afghanistan des talibans
La leçon sur les imprévus de l’histoire qu’on peut en tirer

Journal de l’été 2021. 3) Autochtones : droits, obligations et contributions.
À la recherche d’un équilibre entre la question des droits et celle des responsa

La pierre de Satan, par Mario Pelletier
Ce grand livre, aussi français et américain que québécois, et même

Journal de l'été 2021. 4) Covid 19, 20,21… Écologie, ploutocentrisme, anthropocentrisme
Comment rendre la maison commune dont rêvent les écologistes compatible avec le d&rsquo




Nos suggestions