La dernière Europe

Marc Chevrier
Un article qui met en question l'dée reçue selon laquelle le Québec aurait plus d'affinités avec l'Europe que l'Amérique anglosaxonne qui l'entoure. « Quand j’entends les sirènes de la "Révolution tranquille" se féliciter d’avoir délivré la jeunesse québécoise du fléau des études classiques et d’avoir enfoncé le portail déjà grand ouvert de la modernité par le refus global de toute tradition et de toute nostalgie, je me dis que cette crise d’urticaire qui agita une génération à la fin de des années 1950 ne fut peut-être, au fond, qu’une réaction "barbare" contre un trop-plein d’Europe.»

Autres articles associés à ce dossier

manuel d'histoire franco-allemand

L’ASSOCIATION EUROPEENNE DES ENSEIGNANTS ( AEDE) est heureuse de vous inviter à un échange avec M. Daniel HENRI

À propos du traité constitutionnel européen

Simon Charbonneau

UNE ILLISIBLE LOGORRHÉE BUREAUCRATIQUE

Les derniers Européens

Marc Chevrier

Un article qui met en question l'idée reçue selon laquelle le Québec aurait plus d'affinités avec l'Europe que l'Amérique anglo-saxonne qui l'ent

À lire également du même auteur

Walter Bagehot, ou la monarchie britannique comme spectacle d’un pouvoir irréel
L’un des meilleurs analystes de la survivance et de la fonction de la monarchie au Royaume-Uni

Les cégeps francofuges
La loi 96 sur la langue française au Québec: une loi chiffrier où la posologie

Québec a-t-il mal traduit la constitution canadienne de 1867 ?
Il y a suffisamment de casus belli dans les faits pour qu’on évite d’en rajouter

Ottawa n'est pas Rome
Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une versi

Les avatars contemporains de la tyrannie
Pascal propose dans ses Pensées une définition de la tyrannie dont l’actualit&ea

Abolir la monarchie ne fait pas une république
Par l'auteur de La République québécoise (Boréal 2012)

La constitution d’un Québec infiniment petit
Projet de loi 96: beaucoup de bruit pour bien peu de musique

Le français, langue infantile
Obligatoire jusqu’à la fin du secondaire seulement, le français est-il donc, au




Articles récents