Le cerveau archive ses vieux souvenirs

Communiqué de presse du Département des sciences de la vie du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de France:

«Quelle mémoire pour l'hippocampe ? Pour la première fois, une équipe de chercheurs d'une unité mixte CNRS/université de Bordeaux I, à Talence, a procédé à une analyse directe, non invasive, de cette région du cerveau. Selon les résultats, les souvenirs sont mémorisés quelques jours dans l'hippocampe, puis transférés lentement, en quelques semaines, dans des zones corticales spécialisées dans les souvenirs plus "anciens". Ces résultats constituent la première preuve d'une réorganisation des circuits cérébraux participant à la restitution des souvenirs. Ils sont publiés cette semaine dans le magazine Nature (12 août 1999).»

Autres articles associés à ce dossier

La mémoire: mécanismes cellulaires et moléculaires

Serge Laroche

Résumé d'une intervention, lors des «Transversales du CNRS» ayant pour thème «Mémoires», le 25 janvier 2000. Initiées par la Délégation à

La mémoire du visage

Anonyme

Extrait d'une prière prononcée lors de funérailles.

La mémoire informatique au service de l'homme

Jean-Gabriel Ganascia

Résumé d'une intervention, lors des «Transversales du CNRS» ayant pour thème «Mémoires», le 25 janvier 2000. Initiées par la Délégation à

Éloge du par coeur

Jacques Dufresne





Nos suggestions