Émigration des Québécois au 19e siècle

Arthur Buies
La Confédération qui devait tout guérir

«La Confédération qui devait tout guérir et enrichir tout le monde, n?a fait que coaliser les misères et mettre ensemble des provinces qui se dépeuplent . *?* Pauvre peuple! Le voilà donc qui abandonne en masse, par paroisses entières, ces champs concédés depuis deux siècles, ces longues terres de trente à quarante arpents, les régions fertiles où l?on compte tant de chemins de colonisation énumérés dans les rapports officiels, et tout cela malgré les nombreux agents d?émigration envoyés en Europe pour en revenir seuls! Malgré tant de brochures où le Canada paraît comme le premier pays du monde!»

Autres articles associés à ce dossier

À lire également du même auteur

Les Canadiens français savent s’amuser
 De passage à Cacouna, lieu de villégiature fréquenté principalemen




Nos suggestions