Jean Paul Lemieux - La Terrasse Dufferin

Bernard Lebleu

La Terrasse Dufferin (1967) porte le nom de l’esplanade qui surplombe le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de Québec, avec d’un côté les vieilles fortifications militaires et de l’autre, la ville de Lévis séparé par un cours d’eau ample et majestueux, qui autrefois l’hiver venu, se figeait en glace à la surface et donnait lieu à de folles expéditions en traîneau. L’oeuvre de ce « peintre par excellence du septentrion » selon l’expression d’un spécialiste dit peu de choses sur le lieu, juste assez pour qu'on le reconnaisse d'emblée. Il partage cette économie du dessin et ce sens du détail qui sont la marque des meilleurs artistes du XXe siècle. L’attention est surtout attirée vers un groupe de personnages posant un peu gauchement dans leurs habits d’hiver et leurs hautes toques de fourrures. Alors que les deux hommes détournent les yeux, gênés d’être l’objet de notre attention, la vieille dame au centre darde le spectateur d’un regard opiniâtre et déterminé, fière incarnation d’une génération de Québécoises aux racines solidement fixées dans les valeurs traditionnelles mais au regard tourné vers l’avenir.

< Précédent Suivant >



En marge de la Conférence de Glasgow