Claudel Paul

6 août 1868-février 1955
Jugements sur Claudel

ANDRÉ GIDE
« Chez Fonta¦ne. Paul Claudel est là, que je n'ai pas revu depuis plus de trois ans. Jeune, il avait l'air d'un clou ; il a l'air maintenant d'un marteau pilon. Front très peu haut, mais assez large ; visage sans nuances, comme taillé au couteau ; cou de taureau continué tout droit par la tête, où l'on sent que la passion monte congestionner aussitôt le cerveau. » (Journal, décembre 1905).

Articles





En marge de la Conférence de Glasgow