Moi

Le nous est constitutif du moi
«Au terme d'une magnifique conquête de la liberté et de l'autonomie, l'individu bute en définitive sur une évidence [...]. Il ne suffit pas de dire que le "moi" a besoin du "nous", sans quoi il sombre dans la désafilliation et la désespérance solipsiste. La dépendance est plus forte encore. Le nous est constitutif du moi. La présence de l'autre ne me "prive" pas d'une partie de moi-même, sous l'effet de je ne sais quelle prédation. Bien au contraire, elle me construit dans mon être véritable. Je suis fait de l'autre comme d'un matériau originel. De lui, je reçois langage, conscience et identité.»

JEAN-CLAUDE GUILLEBAUD, La refondation du monde, Seuil, 1999

Articles


Dossiers connexes




Nos suggestions