Lucien de Samosate

125
Jugement d'Érasme
«Il atteint à de tels sommets par l'agrément de son style, sa fantaisie allègre, son humour ravageur et la causticité de son persiflage, il maîtrise à un point tel l'art de l'allusion émoustillante, se montre si habile à mêler le grave et le badin, le badin et le grave, à dire vrai en se jouant et à se jouer en disant vrai, il sait si bien dépeindre, comme au pinceau, les habitudes, les passions et les sentiments humains et les donner à voir bien plus qu'à lire, qu'aucune comédie, aucune satire ne peut être comparée à ses dialogues, tant pour le divertissement que pour l'utilité.» (Éloge de Lucien par Érasme, cité dans L.-E. Halkin et al., Opera omnia Desiderii Erasmi Roterodami, ordinis primi tomus tertius, Amsterdam, 1972)


Jugement de M. Croiset
«Il fut à la fois un remueur d'idées et un créateur de formes. Pamphlétaire, moraliste, conteur, dialecticien, il a une puissance intime qu'on ne trouve en ce temps chez aucun autre. Seul peut-être entre les écrivains de la période romaine; il rappelle par le génie ceux des siècles classiques; il y a en lui de l'Aristophane et du Platon. Il unit la grâce à la force, l'esprit mordant à la clairvoyance, l'ironie charmante à la philosophie et à l'éloquence. Tous les sophistes contemporains, grands hommes pour leur public, ont disparu pour la postérité; lui seul reste vivant et domine son siècle. D'ailleurs aucun plus que lui n'invite à penser. Il incarne l'hellénisme et il en révèle le déclin. Il tourne avec un art merveilleux les ressources du passé à la destruction de ce que ce passé avait édifié. Son importance est aussi grande dans celle des idées que dans celle des formes littéraires.» (Maurice Croiset, Essai sur la vie et les oeuvres de Lucien,Hachette, Paris, 1882)


Jugement d'Alexis Pierron
«Quand Lucien se borne à la critique des travers et des ridicules de ses contemporains, il est admirable de bon sens, autant que de verve et d'esprit. Avec quelle franchise impitoyable il démasque les fourberies des sophistes, et met à nu l'indigence philosophique ou littéraire des hommes qui se paraient, aux yeux du peuple, des beaux noms d'orateur et de philosophe! Ce n'est pas Socrate avec son urbanité charmante; mais c'est une raison imperturbable, une inépuisable érudition; ce sont des plaisanteries de bon aloi, et aussi vivement dites que justement appliquées; c'est un art où se sent tout à la fois quelque chose du génie de Platon et quelque chose aussi de la pétulance des anciens comiques.» (Histoire de la littérature grecque, voir ce texte)



*******


Lucien, premier auteur de science fiction
«Il donna naissance à une nouvelle forme littéraire, le dialogue humoristique et il  est généralement considéré comme le premier auteur de science fiction. Dans ses Verae historiae, poursuit André Lange, il imagine la conquête de l’espace. Son explorateur de l’espace découvre une peuplade sélénite qui dispose d’un système d’observation sonore et visuel universel. On peut y voir la première préfiguration de la radio et de la télévision: "Je vis deux merveilles dans le palais du roi ; un puits qui n'était pas fort profond, où en descendant on entendait tout ce qui se disait dans le monde ; et un miroir au-dessus, où en regardant on voyait tout ce qui s'y passait. J'y ai vu souvent mes amis et ceux de ma connaissance, mais je ne sais s'ils me voyaient. Si quelqu'un ne veut pas me croire, quand il y aura été, il me croira."(traduction de Perrot d'Ablancourt, 1683) » - André Lange, Lucien de Samosate (Histoire de la télévision)

Articles


Histoire de la littérature grecque: Lucien

Alexis Pierron
Vie de Lucien. — Scepticisme de Lucien. — Lucien moraliste et écrivain. — Romans de Lucien. Lucius ou l'Âne. — Histoire véritable. — Poésies de Lucien.



Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ