Les lois écrites et la loi morale

Cicéron

Les lois deshommes, leurs ordres et leurs défenses, n'ont pas la puissance de nous prescrire le bien et de nous détourner du mal; celle puissance, non seulement elle existait avant qu'il y eût des peuples et des États, mais elle est contemporaine de ce Dieu dont la providence gouverne et le ciel et la terre.

Il n'était écrit nulle part qu'un seul homme fût obligé de résister sur un pont à toute une armée ennemie; et pourtant qui doutera que l'héroïsme de Coclés ne lui fût commandé par la loi du courage?... Il y a eu de tout temps une loi naturelle ordonnant les bonnes actions et défendant les crimes; et elle n'a pas commencé à devenir une loi le jour où le texte en a été écrit, mais le jour où elle a pris naissance dans la raison.
 

À lire également du même auteur




En marge de la Conférence de Glasgow