Le programme en quelques siècles d'Armand Robin

Armand Robin

Il y a un peu plus d’un siècle, Mistral observait : «Devant l’homme conquérant, Dieu pas à pas se retirant.» Il dirait aujourd’hui : Devant la machine conquérante, l’homme pas à pas se retirant… l’homme et la vie, la vie et ses couleurs!

Je venais d'écrire ces lignes, quand j'ai découvert ce poème d'Armand Robin. Quelques jours plus tôt, j'avais feuilleté Nous autres, le roman de Zamiatine dont s'est inspiré Huxley au moment d'écrire Le meilleur des mondes. Dans Nous autres, les hommes ne portent pas de nom, ce sont des numéros et ils pratiquent la transparence: leur nom sont aussi des numéros. On supprime leur âme au nom de la raison et la raison au nom du cerveau. J.D.

 

LE PROGRAMME EN QUELQUES SIÈCLES

On supprimera la Foi
Au nom de la Lumière,
Puis on supprimera la lumière.

On supprimera l'Âme
Au nom de la Raison,
Puis on supprimera la raison.

On supprimera la Charité
Au nom de la Justice
Puis on supprimera la justice.

On supprimera lˆAmour
Au nom de la Fraternité,
Puis on supprimera la fraternité.

On supprimera lˆEsprit de Vérité
Au nom de lˆEsprit critique,
Puis on supprimera lˆesprit critique.

On supprimera le Sens du Mot
Au nom du sens des mots,
Puis on supprimera le sens des mots

On supprimera le Sublime
Au nom de l'Art,
Puis on supprimera l'art.

On supprimera les Écrits
Au nom des Commentaires,
Puis on supprimera les commentaires.

On supprimera le Saint
Au nom du Génie,
Puis on supprimera le génie.

On supprimera le Prophète
Au nom du poète,
Puis on supprimera le poète.

On supprimera les Hommes du Feu
Au nom des Eclairés
Puis on supprimera les éclairés.

On supprimera lˆEsprit,
Au nom de la Matière,
Puis on supprimera la matière.


AU NOM DE RIEN ON SUPPRIMERA L'HOMME ;
ON SUPPRIMERA LE NOM DE L'HOMME ;
IL N'Y AURA PLUS DE NOM ;


NOUS Y SOMMES.




Nos suggestions