Maître Hanus

Jaroslava Gregorova
L'horloge de la place de la Vieille ville de Prague est une oeuvre remarquable, admirée par d'innombrables touristes du monde entier. L'horloge indique le temps jour, le temps nuit, le temps civil, le cours des planètes, les signes du zodiaque, le décroissement et l'accroissement de la lune et bien d'autres opérations encore! À chaque heure écoulée, deux petites fenêtres, situées au-dessus de l'énorme cadran décoré, s'ouvrent. Douze apôtres apparaissent et passent d'une fenêtre à l'autre. L'horloge a été conçue par maître Hanus. Une triste histoire est liée au destin du célèbre maître horloger.
Lors de l'inauguration officielle de la mise en marche de l'horloge, maître Hanus fut acclamé par la ville entière. Toute la crème de Prague était présente. Hanus fut longuement félécité par les personnalités importantes de la ville de Prague. Les citoyens des villes de la Bohême et du monde entier désiraient également une horloge pareille. Les représentants des villes envoyèrent à maître Hanus des propositions intéressantes afin qu'il conçoive une horloge identique dans leur ville. Hanus refusait obstinément.

Les échevins de la ville de Prague commencèrent à craindre la concurrence éventuelle. Ils estimaient qu'un jour ou l'autre, maître Hanus allait accepter une proposition alléchante. Prague ne serait donc plus l'unique ville au monde pouvant se vanter d'un tel miracle en mécanique de précision. Les échevins décidèrent de se réunir pour trouver une solution en vue d'empêcher maître Hanus de concevoir une autre horloge. Leurs débats se prolongèrent tard dans la nuit, mais sans aucun résultat. Au petit matin, un des échevins renommé pour sa cruauté proposa d'aveugler maître Hanus. Les autres échevins furent d'abord horrifiés mais ont fini par trouver la solution acceptable. Aveuglé, maître Hanus ne pourra plus jamais concevoir d'horloge. Les échevins mirent au point un plan atroce à vous glacer le sang.

Un samedi soir, maître Hanus était seul chez lui. Son assistant et sa femme de ménage étaient en jour de congé. Maître Hanus était assis à table, absorbé par ses plans et calculs. Deux coups secs résonnèrent dans la maison vide. Hanus se leva et se dirigea vers la porte. Lorsqu'il ouvrit, à sa grande surprise, il se trouva face à deux hommes, les visages cachés par des cagoules noires. A l'instant même, maître Hanus sentit le danger. Il a voulu s'enfuir, mais il trébucha, tomba en se cognant douloureusement à la tête et perdit conscience. Lorsque le pauvre homme reprit ses esprits, il était baîllonné et attaché à une chaise. La chaise était placée devant la cheminée où brûlait un bon feu. L'un des deux truands tira son poignard de la gaine et approcha la lame près de la flamme. Lorsque la lame fut chauffée à blanc, le vil être approcha la lame des yeux du pauvre Hanus. Maître Hanus poussa un cri terrifiant. Une douleur atroce lui fit à nouveau perdre conscience.

Lorsque l'horloger se réveilla, il était plongé dans une obscurité totale, seul une terrible douleur transperçait ses yeux. Son assistant et sa femme de ménage étaient assis au chevet de son lit. L'assistant jurait contre le vaurien qui avait commis un tel crime envers un être gentil et inoffensif. La femme de ménage pleurait. Maître Hanus mit longtemps à se remettre de ses blessures. Enfin, après d'interminables mois, il a réussi à se lever, mais il était condamné à vivre éternellement dans l'obscurité. Maître Hanus était devenu aveugle.

Le travail lui manquait, alors il se décida à monter à la mairie de la Vieille Ville pour entendre au moins le son de son oeuvre. En montant l'escalier, Hanus entendit des voix lui semblant familières. Intrigué, ils s'arrêta pour écouter la discussion. Quel fut sont étonnement et son horreur lorsqu'il a reconnu les deux échevins de Prague et apprit la raison de son aveuglement! D'abord il ressentit la douleur poignante du regret, puis il fut submergé par une haine illimitée. A l'instant même, maître Hanus décida de se venger. Il se cacha dans l'escalier et attendit que les deux échevins redescendent. Puis, il se dirigea vers le mécanisme de l'horloge qu'il connaissait par coeur. Sans hésiter, il plongea la main dans la mécanique sensible et toucha à tâton un des rouages. Un craquement se fit entendre et l'immense horloge s'arrêta net. Au même instant, le corps de maître Hanus s'affaissa à terre. Le grand horloger était mort. Son coeur fut fendu par l'immense douleur de l'incompréhension et de l'injustice.

L'horloge fut en panne pendant de longues décénnies car personne n'était assez adroit en mécanique de précision pour réparer le miracle de l'horlogerie. De nos jours, l'horloge marche et est à nouveau l'objet d'admiration des visiteurs de Prague.


(c) Copyright 2001 Radio Prague, Tous droits réservés (reproduction autorisée pour utilisation non commerciale)
Radio Prague - Czech Radio 7
Vinohradska 12
120 99 - Prague
Tel / Fax: +420 2 2155 2971
E-mail: cr@radio.cz

Autres articles associés à ce dossier




Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ