Faits saillants de la vie de Félix-Gabriel Marchand

Jacques Lamarche
Son expérience notariale est précieuse pour l'assainissement des finances publiques: le budget provincial affiche même des surplus. Après tout, n'est-il pas l'un des fondateurs et administrateurs de la Banque de Saint-Jean. À son crédit, au temps des premières armes, il a réclamé (dès 1868) l'abolition du double mandat de député à Québec et Ottawa. Premier ministre, il essaiera vainement de réformer le conseil de l'instruction publique et d'en confier l'administration à un ministre. L'archevêque de Montréal, Mgr Paul Bruchési s'y opposera et la Chambre haute l'enterrera.

Atteint d'artériosclérose, il n'en continue pas moins à défendre ses projets, et, le 9 mars 1900, demande même l'abolition de ce Conseil législatif qui refuse d'approuver ses projets de loi.



Nos suggestions