Profession

La professionnalisation comporte neuf dimensions: une rémunération pour les services rendus; le recours à des termes techniques; le port de symboles de la profession; la réussite d’une formation formelle; l’importance accordée à l’éthique professionnelle; un monopole sur le droit de pratique; l’autonomie de la profession; l’internationalisation; un statut social. Le degré de développement de ces dimensions dans un groupe indique son degré de professionnalisation par rapport à d’autres groupes.

Enjeux

La reprofessionnalisation
«Dans toutes les professions, et en particulier dans celles que l'on dit de pointe, le rétablissement de la bonne vie est hautement souhaitable. C'est ce que l'on réclame de toutes parts sous le thème de la conciliation du travail et de la vie de famille. Le simple instinct de conservation devrait nous conduire à la même conclusion: on ne construit pas une économie solide et durable en brûlant ses héros au cours des premières années de leur vie active, ni en créant un climat où les fins n'étant pas considérées, chacun en vient à se résigner à faire les frais d'un progrès dont il ne jouira jamais pleinement. Le meilleur moyen de tuer une société, c'est peut-être de faire en sorte qu'il n'y ait plus à son sommet que des gens qui se surmènent au service de la méga machine.

Nous avons besoin d'une avant-garde qui sache soumettre à la loi humaine le déferlement aveugle du système technicien. Il suffit d'avoir vu fonctionner un petit logiciel de dessin pour avoir une idée du temps que l'ordinateur permet d'économiser en architecture. Mais si nous nous limitions à ce procédé, nous aurions bientôt des bureaux et des maisons encore plus formalistes, fonctionnels, alors que nous avons besoin de lieux propices à l'épanouissement des sens. Pourquoi dans ces conditions ne pas utiliser la nouvelle puissance de calcul pour adapter plus subtilement les édifices aux personnes et aux lieux? Il existe aux États-Unis, un groupe d'architectes, appelé Jersey Devil, qui vont camper sur les sites où ils doivent construire un édifice. Cela leur permet de s'imprégner de l'esprit du lieu, d'apprécier les qualités de l'air et de la lumière en divers points, les variations du paysage selon le point de vue. Cela introduit les couleurs de la vie dans leurs heures de travail et les éloigne de l'éclairage au néon.

Au cours de l'histoire de l'architecture, bien des projets aux formes organiques, tel l'Oeuf qu'André Bruyère avait imaginé pour Paris, puis pour New York, furent abandonnés à cause de la complexité des calculs. Dans des projets comme celui du Musée Guggenheim de Bilbao, l'architecte Frank Gehry a misé sur la puissance des outils de calcul pour donner à son œuvre la vie et les formes d'un voilier vibrant sous un vent léger. Sa méthode consiste à construire d'abord en toute liberté le modèle réduit, qu'il passe ensuite dans un numériseur (scanner), lequel en fait l'analyse sous tous les angles possibles, pour effectuer enfin les calculs automatiquement.

Il faudrait que dans toutes les professions, on puisse tenter ainsi de profiter des nouveaux outils pour se rapprocher de la vie et de l'humain, plutôt que de se laisser emporter par eux vers des excès de formalisme et de fonctionnalité découlant de leur nature même.

Tout indique que les nouveaux outils mis au service de la médecine pourraient enfin favoriser une médecine personnalisée. Le génomique devrait en effet permettre d'adapter les médicaments au profil génétique des individus. Si ce recours à la technologie s'accompagne d'un retour au véritable colloque singulier, la médecine pourrait atteindre un degré d'efficacité et d'humanité sans équivalent dans le passé. Si l'authentique rapport humain n'est pas rétabli, la médecine prédictive aggravera jusqu'à l'obsession de la santé l'actuelle dépendance des gens à l'égard du pouvoir médical. Les gens voudront connaître à l'avance les maladies dont ils risquent d'être frappés, accroissant ainsi eux-mêmes une angoisse créatrice de dépendance. Alors que la santé consiste à oublier la santé pour vivre, pour aimer, pour créer, on s'enfoncera dans une mentalité dont les signes avant-coureurs ne sont que trop visibles, où l'obsession de la santé répandra son venin dans l'âme entière et dans les moindres replis du temps de chaque jour.

Avec un peu d'imagination, on peut préciser les voies à suivre pour refaire l'équilibre entre l'humain et la technique à l'intérieur de chaque profession. On peut aussi se représenter le désert humain qui résulterait d'une aggravation du déséquilibre actuel.»

JACQUES DUFRESNE, L'Agora, «L'âme des professions», vol 11 no 1, printemps 2005

Articles


À propos de la déprofessionnalisation

Edgar Morin
Voici le texte de la conférence que prononça Edgar Morin au terme d'un colloque sur la déprofessionalisation organisé par la revue Critère à Montréal en 1979.

La Commission européenne demande la suppression des restrictions de concurrence non justifiées dans le secteur des professions libérales

Commission européenne
La Commission européenne demande aux États membres, professions libérales et leurs organes de régulation de revoir ou supprimer les honoraires fixes et autres restrictions qui entravent la concurrence, notamment parmi les avocats et architectes,

Les corporations de la santé et les médecines douces

Gilles Dussault
Les thérapies parallèles et la médecine officielle doivent entretenir un dialogue, voire se compléter mutuellement, mais il est inutile (et peut-être nuisible) de «professionnaliser» toutes les pratiques de guérison.

Développement des collèges professionnels à Rome après les Antonins

Émile Levasseur
À toutes les époques, le pouvoir politique a redouté les associations de travailleurs. Au gré des régimes, on leur accordait ou on leur retirait le pouvoir de s'associer. Ce qui est vrai pendant la France de l'ancien régime, est vrai pour la Ro

Rites et règlements des collèges professionnels

Émile Levasseur
Extrait de l'Histoire des classes ouvrières et de l'industrie en France avant 1789 publié en 1900.

Dossiers connexes




Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.