Une visite au Puy-de-Dôme

François-René de Chateaubriand
Je suis allé au Puy-de-Dôme par pure affaire de conscience. Il m'est arrivé ce à quoi je m'étais attendu : la vue du haut de cette montagne est beaucoup moins belle que celle dont on jouit de Clermont. La perspective à vol d'oiseau est plate et vague; l'objet se rapetisse dans la même proportion que l'espace s'étend.

Il y avait autrefois sur le Puy-de-Dôme une chapelle dédiée à saint Barnabé; on en voit encore les fondements une pyramide de pierre de dix ou douze pieds marque aujourd'hui l'emplacement de cette chapelle. C'est là que Pascal a fait les premières expériences sur la pesanteur de l'air. Je me représentais ce puissant génie cherchant à découvrir sur ce sommet solitaire les secrets de la nature, qui devaient le conduire à la connaissance des mystères du Créateur de cette même nature. Pascal se fraya au moyen de la science le chemin à l'ignorance chrétienne ; il commença par être un homme sublime pour apprendre à devenir un simple enfant.

Autres articles associés à ce dossier

Pascal selon Barbey d'Aurevilly

Jules Barbey d'Aurevilly


Notre Pascal

André Suarès


La foi pascalienne

Miguel de Unamuno


L'éducation de Pascal

Condorcet

Le marquis de Condorcet partage avec Pascal plusieurs traits. Tous deux furent de jeunes mathématiciens prodiges, des polémistes redoutables et redo

Vie de Pascal écrite par sa soeur - I

Gilberte Périer

De cette biographie, on a beaucoup dit qu'elle tenait plus de l'hagiographie que du récit biographique comme tel. La guérison miraculeuse, reconnue

Les Pensées

Condorcet

Éloge de Pascal par Condorcet. Point de vue particulièrement intéressant sur le dernier grand projet de Pascal, puisque ce texte accompagnait une n

Finesse et géométrie

Léon Brunschvicg


Le meilleur Pascal

Henri Brémond

Extrait de l'Histoire du sentiment religieux en France - L'école de Port-Royal. Le véritable, le meilleur Pascal, écrit Henri Brémond, n'est pas l

À lire également du même auteur

Talleyrand et Fouché
L’épisode se déroule au retour de Gand, alors que Louis XVIII s'arrête à Saint-Denis. Tal

René
À propos de cette oeuvre de jeunesse, Chateaubriand a écrit, dans les Mémoires d'outre-tombe: «S




Nos suggestions