Politesse de philosophe

Emmanuel Kant
Voici jusqu'où peut aller le respect de l'autre chez un philosophe soucieux de vivre en conformité avec ses propres idées.
    « Neuf jours avant sa mort, Emmanuel Kant reçut la visite de son médecin. Âgé, malade, presque aveugle, il se leva de son fauteuil et resta debout, tremblant de faiblesse, murmurant des mots inaudibles. Son fidèle compagnon finit par se rendre compte qu'il ne se rassiérait pas avant que son visiteur n'eût pris un siège; ce qu'il fit; alors Kant permit qu'on l'aidât à regagner son fauteuil, et quand il eut repris quelque force il dit: « Das Gefühl für Humanität hat mich noch nicht verlassen » (Le sens de l'humanité ne m'a pas encore abandonné).

Autres articles associés à ce dossier

L'école kantienne

Josette Lanteigne

Quelques citations de Kant, qui nous permettent de voir à quoi ressemblerait une école gouvernée selon ses principes.

Kant et l'éducation

Heinrich Kanz


Kant: concilier philosophies expérimentale et idéaliste

Mme de Staël

Quatrième et dernière partie du chapitre VI du tome II de De l'Allemagne consacré à Kant. 1. L'introduction à son oeuvre 2. La Critique de

Kant: introduction à son oeuvre

Mme de Staël

Mme de Staël fut une lectrice enthousiaste de Kant qu'elle entendait faire découvrir aux Français, rebutés par l'hermétisme du philosophe allema

Kant: la Critique de la raison pure

Mme de Staël

Deuxième partie du chapitre VI du tome II de De l'Allemagne consacré à Kant. 1. L'introduction à son oeuvre 2. La Critique de la raison pure

Kant: la Critique du jugement ou le traité du sublime et du beau

Mme de Staël

Troisième partie du chapitre VI du tome II de De l'Allemagne consacré à Kant. 1. L'introduction à son oeuvre 2. La Critique de la raison pur

À lire également du même auteur

De la culture de l'âme
Extrait du Traité de pédagogie, d'après la traduction de Jules Barni (1886)




Nos suggestions