La plus grande transgression du devoir de l'homme envers lui-même

Emmanuel Kant

 La plus grande transgression du devoir de l'homme envers lui-même considéré simplement comme être moral, envers l'humanité dans sa personne, est le manquement à la vérité. Toute fausseté dans l'expression de sa pensée, à supposer même qu'elle ne blesse pas les droits d'autrui, est condamnée par la morale : le déshonneur, c'est-à-dire la déconsidération morale, accompagne le mensonge, et ne quitte pas plus le menteur que l'ombre ne quitte le corps. Le mensonge peut être ou externe ou interne. Par le premier l'homme se rend méprisable aux yeux des autres; par le second, ce qui est encore pis, il s'avilit à ses propres yeux... Le mensonge est l'anéantissement de la dignité d'homme... — Le menteur est moins un homme véritable qu'une apparence trompeuse d'homme.

À lire également du même auteur

Politesse de philosophe
Voici jusqu'où peut aller le respect de l'autre chez un philosophe soucieux de vivre en conformité

De la culture de l'âme
Extrait du Traité de pédagogie, d'après la traduction de Jules Barni (1886)




Nos suggestions