Potentille ansérine

Fleur sauvage du Québec. (Voir le Sentier des fleurs sauvages) Indigène autour du St-Laurent; également naturalisée d'Eurasie.

Herbacée, TIGES rampantes rougeâtres, FEUILLES dressées (long. 10 à 20 cm), velues au revers, composées de nombreuses folioles opposées et dentées, dont certaines beaucoup plus petites que les autres; FLEUR petites (diam. 1 à 2 cm), à cinq pétales jaune or, poussant sur des ramifications dressées.

Fleurit en été dans les lieux ouverts et sur les rivages.

Richette est son nom populaire en France.



Usage médical et pratique:

La plante est très riche en tanin et peut être utilisée comme astringent, pour raffermir les gencives par exemple, et comme antidiarrhétique.
«La plante a un riche folklore européen: on emploie les feuilles broyées contre les échauffaisons et les hémorrhoïdes; on en met dans les chaussures pour absorber la sueur des pieds; l'infusion guérit les meurtrissures aux pieds des chevaux.»1
Attention: conservée dans un récipient en fer, elle peut devenir toxique.

1. frère Marie-Victorin, Flore Laurentienne, Presses de l'Université de Montréal, Montréal, 1964, p.338

Articles





En marge de la Conférence de Glasgow