Père

Le père était l'homme qui mêlait son sang à celui d'une femme, dans un rapport physique et affectif avec elle, et assurait ensuite la subsistance de l'enfant et de la mère. Faut-il modifier cette définition pour tenir compte des nouvelles techniques de reproduction qui réduisent le rôle du père à celui de fournisseur anonyme de sperme? Pour tenir compte aussi des mœurs et politiques sociales nouvelles qui ont amoindri les responsabilités du père à l'égard de la mère et de l'enfant?

Essentiel

Les hommes étaient les enfants de la nature et ceux de Dieu. Par la puissance que leur confère la technologie, ils sont désormais les parents d'une nature devenue fragile et même, pour certains croyants, d'un Dieu devenu faible. Le père, au même moment, a perdu la part de son autorité qui était analogue à celle du Dieu puissant. Dépouillé de sa force, il lui reste à apprendre à régner par la persuasion... ou à se résigner à une abdication complète qui s'accompagnerait d'une disparition du sens de la transcendance.

Essentiel

Les hommes étaient les enfants de la nature et ceux de Dieu. Par la puissance que leur confère la technologie, ils sont désormais les parents d'une nature devenue fragile et même, pour certains croyants, d'un Dieu devenu faible. Le père, au même moment, a perdu la part de son autorité qui était analogue à celle du Dieu puissant. Dépouillé de sa force, il lui reste à apprendre à régner par la persuasion... ou à se résigner à une abdication complète qui s'accompagnerait d'une disparition du sens de la transcendance.

Articles





Nos suggestions