Greenpeace

En 1971, «[l]es Canadiens Jim Bohlen, et Irving Stone forment avec Paul Cote le groupe "Ne faites pas de vagues" dont le but est de s'opposer à l'essai nucléaire que les USA veulent réaliser sur l'île d'Amchitka, en Alaska. Ce nom peu évocateur est bientôt remplacé par celui de Greenpeace, les mots green (vert en anglais) et peace (paix dans la même langue) reflétant mieux les deux préoccupations du groupe: le pacifisme et l'environnement.»
source: Greenpeace France

Articles





En marge de la Conférence de Glasgow