Cynisme

Selon Vladimir Jankélévitch, le cynisme est une ironie frénétique, Diogène un Socrate forcené. «Après l'ironie socratique, l'insolence cynique ; après Socrate, Diogène qui est, pour ainsi dire, un Socrate forcené, une espèce de chèvre-pied échappé de quelque cortège bachique. Le cynisme est souvent, un moralisme déçu et une extrême ironie. Il n'est autre chose, sous ce rapport, qu'une ironie frénétique et qui s'amuse à choquer les philistins pour le plaisir ; c'est le dilettantisme du paradoxe et du scandale.» Vladimir Jankélévitch, L'ironie, Flammarion, Pairs, 1964, p.15





Le cynique: Un homme qui connaît le prix de tout et la valeur de rien. (Oscar Wilde)

Articles





Nos suggestions