Guérin Charles

1875-1939

Elève de Gustave Moreau, Charles Guérin a appris à exploiter le potentiel expressif de la couleur sans vraiment faire montre d'une approche expérimentale. Son apprentissage est entre autres fait d'heures passées à copier les anciens maîtres exposés au Louvre. Son oeuvre reste figurative et sa palette joue la carte de l'harmonie plutôt que celle de la provocation. Reste que l'influence du Fauvisme est perceptible dans son travail. Les poses émouvantes de ses modèles en ont séduit plus d'un, dont le collectionneur Shchukin, qui a fait l'acquisition de ce nu.

Ici, le modèle affiche une réelle sérénité, comme inconsciente du large chapeau relativement voyant dont le peintre l'a affublée. Le couvre-chef  d'élégante vient en contraste violent avec la nudite de la chair, opposant l'artifice de la mode à la tendresse du nu. La carnation laiteuse du corps elle-même répond à la chaude violence du coussin orangé. De contrastes en oppositions, Guérin anime un portrait d'une douceur infinie avec une composition de couleurs peu innocente.

Articles





Nos suggestions