Le fonds d'archives Louis Valcke

Christine Hudon

Les documents qui composent ce fonds constitueront une source très utile pour documenter l'histoire de notre institution, de sa Faculté des arts et de l'une de ses disciplines fondamentales enseignée dès les premières années d'existence de l'Université de Sherbrooke. Louis Valcke, professeur émérite, compte parmi les bâtisseurs du département de philosophie créé une dizaine d'années après la fondation de l'Université. En 1965, la Faculté des arts, issue du Séminaire Saint-Charles-Borromée, adopte en effet une structure départementale composée de sept départements, dont le département de philosophie. Louis Valcke est le premier directeur de ce département. À ce titre, il joue un rôle de premier plan dans le développement des programmes et il contribue au profond renouvèlement de l'enseignement de la philosophie qui s'affranchit alors du cadre clérical et thomiste ayant marqué son histoire, au Québec, depuis le milieu du 19e siècle.

Les archives de Louis Valcke documentent tout particulièrement les années 1980 à 2011. Elles m'apparaissent comme une source importante pour rendre compte du travail d'un professeur d'université, de ses recherches, de ses engagements dans l'institution et dans la société, ainsi que des rapports qu'il entretient avec ses collègues et avec les éditeurs. De ce point de vue, ces archives forment un matériau très riche pour écrire l'histoire sociale de l'université en mettant l'accent non pas sur les structures et les instances qui la constituent, mais sur les hommes et les femmes qui y travaillent, sur les relations qu'ils y nouent, sur les enjeux de pouvoir et les débats politiques, idéologiques et sociaux qui orientent leurs prises de position et leurs décisions. Il serait d'ailleurs souhaitable que d'autres fonds de professeures et de professeurs s'ajoutent à celui-ci pour contribuer à nourrir cette indispensable histoire de notre université. 




Nos suggestions