Progrès

Le progrès est la forme moderne du rêve millénariste d'un paradis sur terre assuré par l'avancement de la science et de la technologie.

Charles Baudelaire définissait le progrès ainsi: «J'entends par progrès la diminution progressive de l'âme et la domination progressive de la matière.» (Cité par Pierre Emmanuel, dans Choses dites, DDB, 1970, pp. 19-20.)

Essentiel

«Faute de pouvoir réaliser ses aspirations, le "progrès" baptise aspiration ce qu'il réalise.»

Nicolás Gómez Dávila, Les horreurs de la démocratie, Anatolia/Éditions du Rocher, 2003, p. 28.
* * *

«Aucune idée, parmi celles qui se réfèrent à l'ordre des faits naturels, ne tient de plus près à la famille des idées religieuses que l'idée de progrès, et n'est plus propre à devenir le principe d'une sorte de foi religieuse pour ceux qui n'en ont plus d'autre. Elle a, comme la foi religieuse, la vertu de relever les âmes et les caractères. L'idée du progrès indéfini, c'est l'idée d'une perfection suprême, d'une loi qui domine toutes les lois particulières, d'un but éminent auquel tous les êtres doivent concourir dans leur existence passagère. C'est donc au fond l'idée du divin; et il ne faut point être surpris si, chaque fois qu'elle est spécieusement invoquée en faveur d'une cause, les esprits les plus élevés, les âmes les plus généreuses se sentent entraînés de ce côté. Il ne faut pas non plus s'étonner que le fanatisme y trouve un aliment, et que la maxime qui tend à corrompre toutes les religions, celle que l'excellence de la fin justifie les moyens, corrompe aussi la religion du progrès.»

Antoine Augustin Cournot [1801-1877], Considérations sur la marche des idées et des événements dans les temps modernes, Paris, Boivin, Ed. François Mentré, 1934, t. II, p.353 (Livre VI : Révolution française ; ch. VI : ... La Révolution est-elle finie ?).

Essentiel

«Faute de pouvoir réaliser ses aspirations, le "progrès" baptise aspiration ce qu'il réalise.»

Nicolás Gómez Dávila, Les horreurs de la démocratie, Anatolia/Éditions du Rocher, 2003, p. 28.
* * *

«Aucune idée, parmi celles qui se réfèrent à l'ordre des faits naturels, ne tient de plus près à la famille des idées religieuses que l'idée de progrès, et n'est plus propre à devenir le principe d'une sorte de foi religieuse pour ceux qui n'en ont plus d'autre. Elle a, comme la foi religieuse, la vertu de relever les âmes et les caractères. L'idée du progrès indéfini, c'est l'idée d'une perfection suprême, d'une loi qui domine toutes les lois particulières, d'un but éminent auquel tous les êtres doivent concourir dans leur existence passagère. C'est donc au fond l'idée du divin; et il ne faut point être surpris si, chaque fois qu'elle est spécieusement invoquée en faveur d'une cause, les esprits les plus élevés, les âmes les plus généreuses se sentent entraînés de ce côté. Il ne faut pas non plus s'étonner que le fanatisme y trouve un aliment, et que la maxime qui tend à corrompre toutes les religions, celle que l'excellence de la fin justifie les moyens, corrompe aussi la religion du progrès.»

Antoine Augustin Cournot [1801-1877], Considérations sur la marche des idées et des événements dans les temps modernes, Paris, Boivin, Ed. François Mentré, 1934, t. II, p.353 (Livre VI : Révolution française ; ch. VI : ... La Révolution est-elle finie ?).

Articles


Sens et finalité

Jocelyn Giroux

Narcissisme et progrès

Jacques Dufresne

Dossiers connexes




Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ