Big Bang

On définit le Big Bang comme l'explosion originale qui serait à l'origine de l'univers. On peut s'en faire une idée par l'intuition et quelques photos, mais en réalité, elle n'est véritablement accessible qu'aux seules mathématiques et plus précisément à la topologie. Elle reste inaccessible à la physique, qui peut traiter de mondes possibles mais non de singularités absolues.

«C'est la métaphore du Big Bang , axée sur le devenir, qui résume la conception du monde de la plupart de nos contemporains.  On doit cette conception à l’astrophysicien Georges Lemaître lequel a formulé en 1927, la théorie d’un noyau primordial infiniment dense qui, en se développant soudainement, aurait donné naissance à l’univers en expansion tel que nous pouvons l’observer aujourd’hui. L’expression Big Bang désigne cet événement. Elle a d’abord été utilisée par Fred Hoyle, le grand rival de Lemaître en astrophysique, pour tourner en dérision l’idée de l’atome primitif et de l’expansion de l’univers qui est la conséquence de son éclatement. Un mot d’esprit destiné à ridiculiser une théorie qui allait s’avérer vraie est ainsi devenu la vision du monde de toute une époque, celle des bombes qui tombèrent sur Londres, Dresde et Hiroshima.»(...)

«C'est le mot Big Bang, évoquant une explosion, comme celle d'Hiroshima, qui résume la conception du monde de la plupart de nos contemporains. La tradition, et  une certaine science depuis peu, nous invite à lui préférer la métaphore de l'éclosion, associée à celle de l'oeuf cosmique. S'il est incontestable qu'il y eut violence à l'origine, faut-il en conclure que cette violence doit être absurde comme dans une explosion, faut-il exclure qu'il puisse s'agir d'une violence qui a un sens, comme celle de l'éclosion? Le principe anthropique,  hélas fortement contesté, selon lequel l'existence de la vie suppose que les réactions initiales se soient déroulées dans un certain ordre, et l'hypothèse Gaia qui renforce les liens entre la matière vivante et la matière inanimée, nous incitent à choisir la métaphore de l'éclosion. Sur le plan symbolique tout au moins, l'astrophysique la plus neutre justifie ce choix. L'univers a en effet la forme d'un oeuf dans la représentation la plus proche de l'origine qu'on a pu en donner.» Jacques Dufresne

*******
«L'une des plus belles descriptions de la naissance du Ciel sous la forme d'un Big Bang est la suivante: "Ainsi, la lumière, qui est la première forme créée dans la matière primordiale, se répandit elle-même une infinité de fois de tous côtés et se diffusa uniformément dans toutes les directions. Au commencement du temps, la lumière tira donc la matière qu'elle ne pouvait laisser derrière et l'étendit en une masse de la grandeur de l'univers matériel".

Les principaux éléments de toutes les descriptions du Big Bang sont là: diffusion infinie de la lumière, naissance du temps, expansion de l'univers matériel. Cette description est encore plus belle quand nous apprenons qu'on la trouve dans l'ouvrage De la Lumière, de Robert Grosseteste, théologien et philosophe de premier plan du Moyen Âge occidental (1175-1253). Sa description de la naissance des étoiles à cette lointaine époque nous permet de dire que les descriptions de nos physiciens actuels reposent à l'évidence sur des assises théologiques qui leur échappent, alors qu'eux-mêmes n'échappent pas au vocabulaire métaphysique du mythe de la lumière et de ses symboles.»

CLAUDE GAGNON, Penser le ciel, L'Agora, vol 6 no 3, 1999.
 

 

Essentiel

L'idée du Big Bang est une conséquence directe de la loi de Hubble (1929), qui découvrit que les galaxies s'éloignaient les unes des autres: voir à ce sujet un texte de Michel Testaz.

 

 

Enjeux

Le Big Bang est-il vraiment le début de l'univers? Puisqu'on ne peut le représenter autrement qu'en termes mathématiques -et on ne parle pas des mathématiques élémentaires? L'expression de «singularité absolue» est séduisante, mais comment est-il possible de passer de cette singularité à une autre, c'est-à-dire à la situation continue et durable qui est celle du monde dans lequel nous vivons? Comment pourrions-nous comprendre quelque chose qui s'est passé il y a 16 ou 17 milliards d'années? C'est chose impossible pour le commun des mortels: aussi la science nous apparaît-elle comme la nouvelle orthodoxie, qui après la religion vient élucider une partie des mystères qui ont présidé à notre évolution. Ainsi, «pour le physicien russe Andrei Linde, il faudrait imaginer l'univers comme un ensemble de bulles intereliées qui se développent de manière fractale (chaque partie du tout ressemble au tout). Il y aurait donc eu création d’un univers à partir duquel plusieurs bulles se seraient formées de façon indépendante. Ces nouvelles bulles seraient en fait des points de l’univers qui seraient entrés en expansion en eux-mêmes, sans affecter l’univers originel. Chacun de ces univers aurait ses propres lois de la physique et pourrait donner naissance à d’autres univers, et ainsi de suite. Ce mécanisme donnerait lieu à un univers auto-reproducteur éternel et infini dans le temps et dans l’espace.» (René Trégouet, «Notre univers est-il né à partir du vide?», L'Yonne républicaine, mai 2003.)

Articles


La loi de Hubble

Jacques Dufresne
L'idée du Big Bang n'est pas qu'une métaphore.

Le bigbang implose-t-il ?

Daniel Baril
Le bigbang reste le modèle qui explique le mieux l’ensemble des observations en astrophysique, estime Robert Lamontagne.

Dossiers connexes




Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.