Absurde

Contraire à la raison, au sens commun.
«Une preuve ou un raisonnement par l'absurde est un raisonnement qui démontre une proposition en prouvant que la négation de cette proposition aboutit à une contradiction. On dit parfois qu'on démontre la fausseté d'une thèse en s'appuyant sur les conséquences absurdes qui s'en suivraient si on l'adoptait. Par ex., pour démontrer que x est positif, on montre que si x était négatif, alors on aboutirait à un résultat aberrant. Autre exemple: pour démontrer qu'une loi est nécessaire, on imagine ce qui se passerait si elle n'existait pas.»
Lettres.net

Essentiel

Albert Camus est le premier à introduire le terme en littérature avec son Mythe de Sysiphe, qui paraît en 1942. Et c'est la Cantatrice Chauve (1950), première pièce d'Eugène Ionesco, qui inaugure l'absurde au théâtre. Voir l'article absurde du Dictionnaire international des temes littéraires.

Essentiel

Albert Camus est le premier à introduire le terme en littérature avec son Mythe de Sysiphe, qui paraît en 1942. Et c'est la Cantatrice Chauve (1950), première pièce d'Eugène Ionesco, qui inaugure l'absurde au théâtre. Voir l'article absurde du Dictionnaire international des temes littéraires.

Articles


Le héros de l'absurde

Jacques Dufresne
Il y eut le héros de la charité, le saint, puis le héros de l'absurde, celui qui lutte contre la peste sans autre raison que la poésie de cette lutte. Ce dernier semble fatigué. Qui le remplacera?

Dossiers connexes




Nos suggestions