Changement par bonds

Jacques Dufresne

Le mot paradigme tel qu'on l'utilise désormais le plus fréquemment a été défini par un éminent philosophe des sciences contemporain, Thomas Kuhn. Il désigne la façon d'interroger le réel, le principe organisateur de la science a une époque donnée. Pourquoi au Moyen Âge était-on fasciné par les analogies entre l'oeil et le soleil, tandis que quelques siècles plus tard, on sera surtout intéressé par les lois du mouvement des astres? Thomas Kuhn pense que la science avance par bonds dont chacun constitue un changement de paradigme.

Autres articles associés à ce dossier

À lire également du même auteur

Bruyère André
Alors qu'au Québec les questions fusent de partout sur les coûts astronomiques li&e

Noël ou le déconfinement de l'âme
Que Noël, fête de la naissance du Christ, Dieu incarné, Verbe fait chair, soit aus

De Desmarais en Sirois
Démocratie ou ploutocratie, gouvernement par le peuple ou par l'argent? La question se po

Le retour des classiques dans les classes du Québec
Le choix des classiques nous met devant deux grands défis : exclure l’idéal

Culture médicale: un ABC
La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face &a

Du salut à la santé, de la santé à la vie
Cet article a d'abord paru dans la revue Relations à l'automne 2020. On peut




Articles récents