La philosophie moderne

John Donne
... Et la philosophie nouvelle sème partout le doute,
Le feu primordial est éteint,
Le Soleil perdu de vue, ainsi que la Terre, et nulle intelligence
N'aide plus l'homme à les trouver.
Les hommes admettent volontiers que notre monde est épuisé
Lorsque dans les planètes et le firmament
Ils cherchent tant de nouveautés, puis s'aperçoivent que
Telle chose est à nouveau brisée en ses atomes.
Tout est en pièces,sans cohérence aucune [...]
Et dans les constellations alors s'élèvent
Des étoiles nouvelles, tandis que les anciennes disparaissent à nos yeux.

Autres articles associés à ce dossier

La récupération de la pensée moderne

Benoît Duteurtre

Extrait d'une entrevue accordée à Christian Authier (Benoît Duteurtre: un romancier hors des sentiers battus, L'Opinion indépendante, Toulouse, Fr

La modernité et le progrès du savoir

Jerzy A. Wojciechowski

Je tenterai de faire la lumière sur ce changement en adoptant le point de vue de la théorie de l'écologie du savoir que j'ai développée pour étu

Critique de la modernité - 1

Friedrich Nietzsche


Critique de la modernité - 2

Friedrich Nietzsche


Comment vivre sans repères?

Dominique Fernandez

Extrait d'un entretien accordé à Christian Authier de L'Opinion indépendante autour de son roman Nicolas: «Un étudiant russe fait irruption dans

Le soleil de la modernité

Jacques Dufresne

"Copernic, écrit Arthur Koestler, renversa un courant de pensée inconscient en faisant graviter la Terre au lieu du Ciel. Tant que l'on imagina

À lire également du même auteur

Le désarroi moderne
«Copernic, écrit Arthur Koestler, renversa un courant de pensée inconscient en faisant graviter l




Nos suggestions