Vale (extrait)

Catherine Pozzi
«L'avenir, nous le fabriquons dans notre imagination. Seul le passé, quand nous ne le refabriquons pas, est réalité pure.» (Simone Weil)
Mais l'avenir dont vous entendez vivre
Est moins présent que le bien disparu.
Toute vendange à la fin qu'il vous livre
Vous la boirez, sans pouvoir être qu'ivre
Du vin perdu

Autres articles associés à ce dossier

Le vingtième siècle

Victor Hugo

Le message de Hugo est le même que celui d'Auroville. Seulement, comme dit la «mère», notre époque n'est pas prête pour une telle évolution.

À lire également du même auteur

Vale
Vale(Adieu) forme un tout avec un second poème: Ave(Salut). L'auteure se détourne de l'amour hum

Nyx
Un mois avant sa mort, Pozzi compose ce poème qu'elle dédie «À Louise aussi de Lyon et d’I

Ave
«Mais je vais vers un autre amour, dont celui-ci n'était qu'étincelle. Oh, qu'il soit présent! Q




Nos suggestions