Système de santé

« La planification, dans le domaine de la santé, vise à partager un ensemble de ressources humaines et matérielles entre des secteurs d'activités, comme la recherche de connaissances nouvelles, la formation du personnel et la production de services. Cependant, pour comprendre la nature même de la planification dans le domaine de la santé, il faut la distinguer de la planification sociale. Celle-ci pourrait se définir comme la détermination de la proportion des ressources de la société qui doivent être affectées à différents secteurs de l'activité publique comme la santé, l'éducation et le bien-être. Cette distinction m'apparaît importante, car la planification sociale détermine, dans une large mesure, l'orientation et les limites de la planification sanitaire. Par ailleurs, les résultats, dans le domaine de la santé, peuvent influencer la planification sociale.

Cette distinction est plus qu'un jeu de mots ou une subtilité de classification. En effet, la planification sanitaire présuppose une politique de santé, qui est la détermination consciente et systématique des buts à atteindre et des valeurs à respecter dans la poursuite des objectifs. Or, cette politique de santé est le résultat direct de la planification sociale ».

La planification dans le domaine de la santé, Jean Rochon

Essentiel

« Les grands dispositifs collectifs qui font marcher écoles et hôpitaux sont comme de belles machines qui accumuleraient les ratés si on ne les mettait pas continuellement au point et si on n'en changeait pas les pièces. D'ailleurs, dès que le débat public évoque la santé, on parle aussitôt d'un système et de sa nécessaire réforme. L'idée que nous sommes les rouages de systèmes, implacables par leur mécanique, déroutants par leur complexité, est tellement répandue qu'elle paraît une fatalité ».

La santé du système, Marc Chevrier

Essentiel

« Les grands dispositifs collectifs qui font marcher écoles et hôpitaux sont comme de belles machines qui accumuleraient les ratés si on ne les mettait pas continuellement au point et si on n'en changeait pas les pièces. D'ailleurs, dès que le débat public évoque la santé, on parle aussitôt d'un système et de sa nécessaire réforme. L'idée que nous sommes les rouages de systèmes, implacables par leur mécanique, déroutants par leur complexité, est tellement répandue qu'elle paraît une fatalité ».

La santé du système, Marc Chevrier

Articles


Le réseau socio-sanitaire québécois

Andrée Mathieu
Texte publié dans L'Agora, vol. 4, no 3, avril-mai 1997

L'exemple allemand

Jacques Dufresne

L'expérience de L'Orégon

Andrée Mathieu
Voici une expérience relative à un système public tel que les services les moins efficaces cesseraient d'être gratuits. Cette expérience semble avoir donné de bons résultats, comme on peu le constater sur le site de l'OHP (Oregon Health Plan).

La planification dans le domaine de la santé

Jean Rochon
Celui qui a prononcé cette conférence en 1975 devait, en 1995, assumer en tant que ministre des affaires sociales et de la santé, la responsabilité d'une difficile réforme du système de soins de santé québécois.

La planification dans le domaine de la santé

Jean Rochon
Celui qui a prononcé cette conférence en 1975 devait, en 1995, assumer en tant que ministre des affaires sociales et de la santé, la responsabilité d'une difficile réforme du système de soins de santé québécois.

La santé du système

Marc Chevrier
Publié dans L’Agora, vol. 8, no 1, novembre-décembre 2000

Du traitement de la maladie à la promotion de la santé: les conversions nécessaires

Yves Martin
Yves Martin est surtout connu pour sa contribution à la grande réforme de l’éducation des années 1960 au Québec. On connaît moins bien sa contribution au débat sur la santé. Cet article a p

Dossiers connexes




Nos suggestions