Enjeux

Il y a lieu, soutient Jean-Claude Guillebaud dans La force de conviction, de s'inquiéter de la lègèreté avec laquelle les médias traitent les questions relatives à l'occultisme ou au satanisme.

«Certes, les médias évoquent régulièrement ce renouveau de l’occultisme ou du satanisme, mais c’est le plus souvent sur un ton à la fois sensationnel et léger, celui dont on use pour évoquer ce qu’on appelait jadis, en bibliophilie, les curiosa, c’est-à-dire ces ouvrages insolites et inclassables, de nature érotique ou fantastique. Les médias brodent volontiers sur le pittoresque inénarrable de telles crédulités. Il leur arrive même d’insister sur la liberté de croyance qu’elles incarnent, liberté qu’il s’agit, malgré tout, de protéger. La confusion règne. En général, le commentaire implicite de ces dossiers ou reportages est clair : pareilles choses anecdotiques et « amusantes » ne portent pas à conséquence. Comme ne porteraient pas à conséquence la vogue persistante du paranormal dans les séries télévisées et les rendez-vous radiophoniques, dans la littérature de gare ou le cinéma. Le roman Da Vinci code pulvérise le record des ventes en 2004-2005 ? Soit. Va-t-on s’alarmer pour cela ? Les superstitions de cette sorte n’ont-elles pas existé de tout temps ? Des voix s’élèvent ici et là, au nom de l’intelligence, et crient casse-cou, mais elles demeurent isolées et peu entendues.

Pour donner un seul exemple de cette légèreté, l’agence d’information Associated Press, dans une dépêche datée du 24 octobre 2004, signalait que, au nom de la liberté religieuse, la marine britannique avait accordé à l’un de ses officiers le droit d’être officiellement enregistré comme « sataniste ». L’intéressé, un certain Chris Hammer, âgé de vingt-quatre ans, déclarait s’être converti neuf ans auparavant en lisant la Bible sataniste de l’Américain Anton Szandor La Vey, fondateur, le 30 avril 1966, aux États-Unis, de « L’Église de Satan ». Or, comme le rappelle l’auteur d’une enquête critique sur l’essor des mouvements satanistes, cette date du 30 avril n’avait pas été choisie au hasard : c’est celle de la mort d’Adolf Hitler. 1

De fait, les liens entre le satanisme (une cinquantaine de groupes répertoriés en France) et l’extrême droite néonazie semblent établis. Ce lien ne parut guère émouvoir l’amirauté britannique, ni d’ailleurs les médias qui ont rapporté l’information en la cataloguant parmi les « brèves » insolites. La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires estime pourtant, dans plusieurs de ses rapports, que le satanisme est devenu un phénomène inquiétant. « Aujourd'hui érigé en phénomène de mode et filon commercial, juge-t-elle, le romantisme noir dont les adeptes du diable représentent la frange extrême et la plus subversive devient plus qu'une simple tendance, un emblème de génération. »

1- Paul Ariès, Satanisme et vampirisme, éditions Gollias, 2004. Voir aussi les ouvrages de l’historien des religions Jacky Cordonnier, et notamment, Dérives religieuses, Les Éditions sociales, 2003.

Articles


Dossiers connexes




Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.