Maeterlinck Maurice

1862-1949
"Inscrit au barreau, il se tourna vers le lettres. Il débuta, tout jeune encore, par un petit recueil de poésies inquiètes et pénétrantes, Les Serres chaudes (1889). Ses principales pièces de théâtre sont : La Princesse Maleine, publiée la même année, et qui, grâce à un article de Mirbeau, le rendit célèbre; L’Intruse (1890) : Les Aveugles, Les Sept Princesses (1891); Pelléas et Mélisande (1892); puis trois drames pour marionnettes : Alladine et Palomides, La mort de Tintagiles (1894); Aglavaine et Sélysette (1896). Maeterlick excelle à y exprimer ce qu’il y a de mystérieux, de vague, d’effrayant dans la vie inconsciente de l’âme. Vinrent ensuite : Monna Vanna (1902); Joycelle (1903), d’une conception plus claire; L’Oiseau bleu (1909), féérie symbolique d’une charmante poésie; Marie-Magdeleine (1913); Le Bourgmestre de Stilmonde (1920), drame patriotique; Le Miracle de saint Antoine (1920); Ariane et Barbe-Bleue (1921). D’autre part, il a publié des ouvrages de méditation philosophique d’une très noble inspiration et d’une forme magnifiquement lyrique : Le Trésor des humbles (1896); La Sagesse et la Destinée (1898); La Vie des abeilles (1901); Le Temple enseveli (1902); Le Double Jardin (1904); L’Intelligence des fleurs (1907); La Mort (1913); L’Hôte inconnu (1917); Les Sentiers dans la montagne (1919); Le Grand Secret (1921); La Vie des termites (1926); La Vie de l’espace (1929); La Vie des fourmis (1930)."

Larousse du XXe siècle en six volumes. Paris, copyright 1931. Tome quatrième, p. 590


Affiche d'une représentation de Pelléas et Mélisande
Lithographie de Henry Van de Velde; affiche réalisée par Drukkeru Kotting, Amsterdam
Source en ligne: Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C.
Numéro de reproduction: LC-USZC2-1694

Articles





Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ