Castel Louis-Bertrand

15 / 10 / 1688-11 / 01 / 1757
Mathématicien français. Son père est chirurgien à Montpellier. Élève chez les jésuites de Toulouse. 1703, intègre l’ordre des jésuites. Fait ses humanités de mathématiques et de philosophie. 1707, enseigne à Toulouse. 1711, enseigne à Clermont. 1714, enseigne à Aubenas. 1716, enseigne à Pamiers. 1719, enseigne à Cahors. Désire être envoyé en mission en Chine, mais Fontenelle et le père Tournemire l’appellent à Paris, où il enseigne au collège Louis-le-Grand. 1724, Traité de la pesanteur universelle, qu’il prétend être le «clef du système de l’univers». Il pense que la gravité des corps les pousse au repos, tandis que les esprits rétablissent sans arrêt le mouvement. 1727, Plan de mathématique abrégé, puis Mathématique universelle abrégée à l’usage de tout le monde, dont Saurin dit qu’il est «confusion, chaos et mal débrouillé». Succès en Allemagne et en Angleterre, qui lui vaut d’être admis à l’Académie royale de Londres. 1746, admis à l’Académie de Bordeaux. 1748, admis à l’Académie de Rouen, et à la Société royale de Lyon. 1758, version augmentée de sa Mathématique universelle.

Dans la livraison de novembre 1725 du Mercure de France, Castel propose de réaliser un clavecin fait pour les yeux qui «rende les sons sensibles et présents aux yeux, comme ils le sont aux oreilles, de manière qu’un sourd puisse jouir et juger de la beauté d’une musique aussi bien que celui qui entend». «Vous voulez de la pratique, ajoute-t-il, sa réalisation est assurée». Il part d’une interprétation très personnelle des théories acoustiques de Kircher, et constate, que la couleur est produite par des vibrations comme le son. À chaque note de la série chromatique des sons musicaux, il attribue une couleur : Do = bleu; Do# = céladon; Ré = vert; Ré # = olive; Mi = jaune; Fa = fauve; Fa# = incarnat; Sol = rouge; Sol# = cramoisi; La = violet; La# = agathe = Si = gris; Do; bleu. Il ne fait pas l’économie de l’ancienne tradition de l’éthos, en supposant par exemple que «le vert qui répond au ré est naturel, champêtre, riant, pastoral.» Dix ans plus tard, d’août à décembre 1735, chaque numéro mensuel du Journal de Trévoux publie une série de «nouvelles expériences» que l'on sent moins assurée. Il prétend alors ne pas être luthier, et n’avoir jamais eu le dessein de fabriquer un tel instrument. Rousseau, curieux de son invention, lui rend visite et laisse ce jugement: «Cet homme est fou, mais bon homme au demeurant.» et l’abbé de Saint-Pierre: «Il me paraît de ces esprits originaux dont il est plus à propos d’encourager à démontrer ce qu’ils découvrent, que les encourager à faire de nouvelles découvertes.»
Jean-Marc Warszawski

En réalité, derrière cet «exotisme», se déroule un rude débat philosophique qui roule autour du déisme de Newton, et de la réaction immatérialiste de Berkeley.

Articles


Bio-bibliographie de Louis-Bertrand Castel

Jean-Marc Warszawski
Extrait du Dictionnaire des écrits sur la musique.



Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ