Écrire

Essentiel

À son plus haut degré, le souci de la correction, suppose l'état de grâce.
«Dans une culture séculière, peut-être est-ce là la meilleure manière de définir un état de grâce : un état dans lequel on ne laisse passer, sans le corriger, aucun erratum littéral ou de fond dans les textes qu'on lit et qu'on transmet à ceux qui viennent après nous. Si Dieu, comme l'affirmait Aby Warburg, “ réside dans les détails ”, la foi, elle, est dans la correction des coquilles. »

GEORGES STEINER, Passions impunies, Gallimard, Paris 1996.

Essentiel

À son plus haut degré, le souci de la correction, suppose l'état de grâce.
«Dans une culture séculière, peut-être est-ce là la meilleure manière de définir un état de grâce : un état dans lequel on ne laisse passer, sans le corriger, aucun erratum littéral ou de fond dans les textes qu'on lit et qu'on transmet à ceux qui viennent après nous. Si Dieu, comme l'affirmait Aby Warburg, “ réside dans les détails ”, la foi, elle, est dans la correction des coquilles. »

GEORGES STEINER, Passions impunies, Gallimard, Paris 1996.

Articles


Dossiers connexes




Nos suggestions