Correspondance

La lettre est un genre littéraire où l'on s'adresse à une seule personne avec le même souci de la perfection dans le style et dans la recherche de la vérité que si l'on s'adressait à l'humanité entière. On peut oublier le contenu des plus belles lettres qu'on a reçues, on n'oublie jamais d'avoir été jugé digne d'un si grand honneur: lire des vérités universelles, formulées de façon originale et à vous seul destinées. Lu dans une telle lettre : « la douleur nous rend lâches, et le bonheur distraits.»

Un être humain a suspendu ses activités quotidiennes pour se consacrer entièrement à vous. La qualité même de ses propos vous fera découvrir que sa lettre est le condensé de ce qu'il a pensé de vous en pensant à vous depuis sa dernière lettre. Avant même que vous n'ayez commencé à en déchiffrer le contenu, une telle lettre vous dit que vous êtes unique et digne de la plus grande attention. Qu’elle se fasse par le moyen d’un lettre, d’un dialogue ou d’un regard aimant, cette confirmation de votre humanité et de votre identité, si elle n'est pas le bonheur, elle est l'une de ses conditions. Vous êtes désormais un sujet. Vous pourriez dire: je suis heureux. Le bonheur n'existe que pour les sujets capables de s'en émouvoir.

 

 

 

Essentiel

«Qu'est-ce qu'une lettre? Un morceau de notre vie pour une autre personne. Une pensée pour l'autre. Un autre visage de ce que nous sommes. Et cet autre visage tente de s'approcher de l'autre. Je me suis toujours demandé ce que pourrait écrire un animal. Une lettre est le résultat de plusieurs siècles de travail sur le langage. Et ce langage, il nous permet de briser la distance entre les êtres. Bien plus qu'un appel téléphonique. Ce n'est pas la même voix, ce n'est pas tout à fait une voix. C'est d'abord un geste. Celui d'une plume qui griffonne sur un bout de papier.»

Sylvie Chaput et Marc Chabot, «Qu'est-ce qu'une lettre?»

Enjeux

«La correspondance, genre littéraire que le XVIIIe siècle français a cultivé avec un bonheur particulier, connaît en ce moment une renaissance sur Internet, grâce au courrier électronique.

La correspondance traditionnelle était une forme à la fois familière et raffinée de sociabilité. Elle renforçait aussi bien les grandes amitiés que les liens familiaux. La correspondance électronique se maintiendra-t-elle à la même altitude? Quelles règles conviendra-t-il de suivre pour qu'il en soit ainsi? Quels écueils faudra-t-il savoir éviter?»

Jacques Dufresne

Articles


Lettres intimes: les publier ou pas?

Ch. Bastide
Échange d'idées sur l'opportunité de rendre publics les écrits intimes.

Dossiers connexes




Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.