Cholestérol

«Il existe deux types de cholestérol sanguin.

Les lipoprotéines de basse densité (low-density lipoproteins, LDL), ou « mauvais » cholestérol. Le LDL est essentiel à la réparation et à la croissance cellulaire. Trop de LDL sanguin est associé à l'apparition de l'athérosclérose (durcissement des artéres) et de la coronaropathie.

Les lipoprotéines de haute densité (high-density lipoproteins, HDL), ou « bon » cholestérol. Le HDL contribue à éliminer l'excédent de LDL des vaisseaux sanguins. Des recherches permettent de croire qu'une concentration élevée de HDL pourrait protéger le coeur de l'athérosclérose.

Pour qu'un coeur soit en santé, il est important de maintenir sa concentration de cholestérol sanguin à un certain niveau. En général, la concentration totale de cholestérol sanguin des gens de plus de 30 ans devrait être de moins de 5,2 millimoles par litre (mmol/L). Pour les 18 à 29 ans, l'idéal est de moins de 4,7 mmol/L.

Environ 80 % du cholestérol sanguin est fabriqué par le foie. Le 20 % restant vient des aliments. »

Les deux visages du cholestérol, Santé! Canada, octobre 2000 (Ministère de la Santé du Canada)

Essentiel

Quelques moyens de contrôler ou de réduire le mauvais cholestérol sanguin

«1. Mangez moins de gras. L'élément clé est de contrôler la concentration de cholestérol sanguin en réduisant la quantité de gras que vous consommez. Manger des aliments faibles en cholestérol n'a presque aucun effet sur la concentration de cholestérol sanguin. Choisissez donc des viandes plus maigres, de la volaille et du poisson, réduisez les portions de viande ou mangez des repas sans viande. Choisissez des produits laitiers faibles en gras comme du lait écrémé et du fromage cottage ou du yogourt faible en gras. évitez les pâtisseries, les gâteries et les aliments frits.

2. Mangez plus de légumes, de fruits, de produits céréaliers à grains entiers et de légumineuses. D'après le Guide alimentaire canadien pour manger sainement, il faut manger de 5 à 10 portions de légumes et de fruits par jour et de 5 à 12 portions de produits céréaliers par jour.

3. Contrôlez votre poids. Le secret, c'est d'éviter les régimes miracles ou à la mode. La meilleure façon de perdre du poids -- sans le reprendre -- est de faire attention à ce que vous mangez et d'être plus actif physiquement.

4. Bougez. D'après le Guide d'activité physique, aussi peu que 60 minutes d'activité physique par jour contribuera à réduire votre concentration de cholestérol sanguin. Si vous faites déjà des activités peu exigeantes, passez à des activités plus intenses. Un peu c'est bien, mais plus c'est mieux.

5. Ne fumez pas. Ne pas fumer peut contribuer à augmenter le « bon » cholestérol sanguin. Cela réduit aussi vos risques de subir une crise cardiaque ou un ACV.

6. Si vous prenez des médicaments pour contrôler votre cholestérol, respectez-en la prescription. Et même si vous devez prendre des médicaments, vos habitudes de vie demeurent trés importantes, car ils ne remplacent pas une alimentation saine et de l'activité physique régulière.»

Les deux visages du cholestérol, Santé! Canada, octobre 2000 (Ministère de la Santé du Canada)

Enjeux

"L'on a imposé un régime draconien pour faire baisser le taux de lipides sanguins (cholestérol et triglycérides) aux personnes à risque, celles qui présentaient un taux trop élevé de ces graisses ou avaient déjà souffert d'accidents vasculaires. Or, les études effectuées sur de longues périodes ne montrent pas un effet significatif de ces régimes sur la mortalité. En fait, l'on a beau réduire le cholestérol alimentaire, les patients continuent à en fabriquer, car la plus grande partie du cholestérol sanguin est produite par l'organisme. Il n'est donc pas suffisant d'en limiter les apports externes. Les maladies du cholestérol sont plus complexes, avec des facteurs génétiques de plus en plus évidents, et le traitement doit être adapté au cas de chaque malade."

Source: France pratique

Articles


Pas de pilule miracle

Jean Hamann
Une équipe de chercheurs de l'Université Laval vient de publier dans The American Journal of Cardiology, les résultats d'une étude maison qui ne permet pas d'établir une relation positive entre l'utilisation d'un médicament prescrit pour abaiss

Dossiers connexes




Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.