Bogue

Enjeux

«Une chose certaine nous est révélée par le bogue: l'extrême fragilité de notre civilisation technologique, en même temps que son immense pouvoir de levier. D'un côté, toute l'organisation socio-économique repose maintenant sur une infrastructure extrêmement sensible dans laquelle les problèmes peuvent se généraliser d'une façon inégalée à ce jour. On a peine à croire qu'à une autre époque, l'équilibre de nations entières aurait pu être mis en péril par un problème d'approvisionnement en pneus, par exemple, ou de denrées alimentaires.
Par contre, la généralisation d'une technologie comme le moteur à explosion interne pouvait laisser prévoir la possibilité d'une crise en cas d'interruption dans l'approvisionnement en pétrole. C'est ce qu'on a expérimenté dans les années mil neuf cent soixante-dix lors des deux chocs pétroliers, dont l'impact avait d'ailleurs été beaucoup plus déstabilisant que celui que nous promettait le bogue de l'an 2000.
D'un autre côté, l'effet de levier de cette infrastructure est tel qu'un problème insignifiant qui, au départ, n'attirerait même pas l'attention aurait pu entraîner un effet totalement démesuré. La chose était d'ailleurs déjà prévue dans l'un des théorèmes de Murphy où il est dit qu' "un seul ordinateur peut faire plus de dommages en une heure qu'une armée de 1000 fonctionnaires pendant un an à raison de dix heures par jour". Cette autre loi de Murphy nous donne encore mieux le pouls de la situation: "Si les architectes construisaient les édifices comme les informaticiens écrivent les programmes, le premier pique-bois venu risquerait de ruiner la civilisation."»

YAN BARCELO, "La grand'peur informatique de l'an 2000", L'Agora, vol 5 no 4

Articles


La grand'peur informatique de l'an 2000

Yan Barcelo
Le bogue de l'an 2000 aura été probablement le plus grand "non événement" de l'histoire des technologies. On lira rétrospectivement ce texte, écrit en 1999, 18 mois donc avant la date fatidique, notamment comme rappel des origines du problème,



Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.