Barrage

Les projets de barrage soulèvent des controverses considérables. Il s'agit d'un des modes d'intervention les plus dramatiques de l'homme sur son environnement, qui entraîne des conséquences importantes sur l'environnement: inondation de vastes zones, souvent densément peuplées — près de 1 100 000 Chinois auront été relocalisés au terme des travaux du barrage des Trois Gorges —, modification de la dynamique des bassins hydrologiques, perturbation du niveaux des nappes phréatiques souterraines. Ci-dessus, le barrage d'Assouan destiné à réguler les crues du Nil pour permettre la navigation à l'année: long de 3 kilomètres, haut de 40 mètres, il exigea 15 années de travaux et mobilisa jusqu'à 30 000 travailleurs. Si le barrage a permis l'irrigation de 850 000 hectares de terres désertiques, sa présence demeure une menace constante: en cas d'une attaque ou d'un bris majeur, des régions entières pourrait être engloutie sous le raz-de-marée provoquée par l'ouverture du barrage. Et conséquence de la modification du débit du fleuve, le limon envahit le bassin de rétention et menace la perennité de ce projet pharaonique qui fut une des voies d'accès à la modernité pour l'Égypte.

Enjeux

"Il existe environ 4 000 grands barrages (dont la hauteur est supérieure à 15 mètres) sur les fleuves de la Terre, estime la Commission internationale des grands barrages (CIGB). La plupart d’entre eux ont été construits au cours des 35 dernières années. Quelque 1 600 autres sont en chantier dans plus de 40 pays. On peut cependant se demander si l’époque des très grands barrages ne touche pas à sa fin: aux États-Unis et en Inde notamment, des organisations écologistes et des communautés rurales menacées d’être déplacées ont fait pression, avec succès, pour l’arrêt des chantiers.

Au mois d’août 2000, la Commission mondiale des barrages (CMB) – fondée en 1998 par la Banque mondiale et l’Union mondiale pour la nature (UMN) afin d’étudier l’efficacité des barrages sur le développement à long terme – publiera ses conclusions après deux années d’enquêtes. Les rapports préliminaires de la CMB suggèrent d’ores et déjà que les grands barrages ne tiendront pas toutes leurs promesses en matière de développement. Ils soulignent aussi que les personnes qui en profiteront le moins se trouvent déjà au bas de l’échelle sociale."

source : Peter Coles, Grands barrages: la fin d'une époque?, Le Courrier de l'Unesco, avril 2000 (reproduction autorisée par le site d'origine)

Articles





Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.