Antennaire

Fleur sauvage du Québec. Indigène.

On trouve de nombreuses espèces de cette fleur sur les deux continents américains. La plus commune au Québec est l’antennaire du Canada : tige courte (10 à 50 cm) et duvetée munie de petites feuilles qui ressemblent à des écailles, petites fleurs blanches réunies en grappes au sommet de la tige, feuilles à la base.
Elle fleurit au printemps, sous forme de tapis, dans les lieux sec et ensoleillés.

D'abord semblables à des champignons au ras du sol, les antennairent grandissent jusqu'à obtenir une tige souple et pliante qui suit la direction du vent. Celles de la photo suivante mesurent environ 20 cm.

Chez les antennaires, il y a des mâles et des femelles: des individus porteurs
d’étamines et d’autres porteurs de pistils. Mais les fleurs mâles sont rares et si le genre perdure, c’est qu’il se reproduit aussi par parthénogénèse (développement
d'un clone de la mère).

Cette fleur est comprise dans la famille des Composées. Chaque boule blanche de
l’antennaire n’est donc pas une fleur mais un capitule* c’est-à-dire une foule de petites fleurs réunies en un seul réceptacle. Comparez son apparence avec l’eupatoire maculée et l’immortelle qui font partie de la même sous-famille.

Articles


Dossiers connexes




Nos suggestions