PMA : silence des élus, éloquence des affiches

Jacques Dufresne

La logique des faits, des images et du désir

 Voici une affiche qui illustre bien le mépris dans lequel on tient la pensée, l’éthique et la démocratie dans le milieu fort lucratif de la procréation médicalement assistée. Après un mois de vive protestation contre la marchandisation du corps de la femme, voici la logique des faits qui reprend l’offensive.  Elle est depuis longtemps au centre de la stratégie du milieu faiseur d’argent et d’enfants. «Causez toujours, petits lapins journalistes, philosophes, éthiciens : le temps, combiné  avec le silence des autorités publiques,  joue en notre faveur.» Nous créerons l’habitude de telle et telle pratique, encore soumise au débat, en principe, et quand le législateur se prononcera,  il sera trop tard, si jamais il veut imposer des limites que nous ne jugeons pas souhaitables.

Dans le cas de cette session d’information et de cette affiche, la logique des faits se double d’une logique des images, images telles que si on les traduisait en mots le message  serait d’une cynique transparence : humilier la pensée pour mieux monnayer les corps. À gauche, la forme la plus violente de la fécondation in vitro, l’ICSI, l’injection d’un spermatozoïde dans le cytoplasme de l’ovule. On utilise ce procédé quand le spermatozoïde ne parvient pas à percer seul la paroi de l’ovule. Au milieu, un amas de billets de 100 dollars. Pour qui? De qui? La réponse se trouve dans l’image de droite : un code civil, les lunettes et le marteau d’un juge, de quoi créer une atmosphère lénifiante de légalité. Belle occasion d’affaires pour les avocats ontariens et québécois qui participeront à l’encan.

 

 

À lire également du même auteur

Du cimetière marin de Sète à celui de Deschambault
Le cimetière de Deschambault: un autre  lieu en attente d'un poète et d'u

Patrimoine religieux : de l’esprit des lieux aux lieux de l’esprit
"Nous choisissons la forme de nos bâtiments, plus tard ce sont eux qui déterminent

Julie Payette ou l’abdication de la première reine astronaute
Voici une bonne raison de remplacer Julie Payette par un ou une autochtone.

Hôpitaux : priorité aux donneurs de sens
Version complète d'un article paru dans le journal Le Devoir le 22 janvier 2021

Jeûne médiatique
Ascèse appropriée à une humanité où, en raison de l'omnipr&ea

Les trois virus : biologique, informatique et idéologique
Les deux premiers sont bien connus. Définition du troisième : une idée s&e

Éblouir pour régner
Où l'on voit comment, fort de ses connaissances en optique, Descartes propose au roi d




Nos suggestions