La thérapie du rien

Henri F. Ellenberger
Le psychiatre Eugen Bleuler a pris très au sérieux le principe hippocratique suivant: d'abord ne pas nuire.
Le psychiatre Eugen Bleuler à Zurich pratiqua souvent ce qu'il appelait «oudénothérapie». Systématiquement, il n'administrait aucun médicament d'efficacité incertaine.Le phénomène de la guérison spontanée est fréquent en psychiatrie. De nombreuses névroses, même graves, guérissent spontanément. Il est bien connu que dans les cliniques psychothérapiques qui ont une longue liste d'attente, beaucoup de névrosés guérissent spontanément avant que n'arrive leur tour.

Autres articles associés à ce dossier

La thérapie et le «salut» de l'homme psychologique

Christopher Lasch

Extrait de l'essai Le complexe de Narcisse. La nouvelle sensibilité américaine, traduction de Michel L. Landa, Paris, Robert Laffont, «Libertés 20

À lire également du même auteur

La guérison et ses artisans
Si la bonne mère nature nous guérit souvent, elle peut aussi se montrer apte à




Nos suggestions