Mammographie vs PSA

Jacques Dufresne
Attardons-nous maintenant au projet de dépistage du cancer de la prostate. On a dû rassembler plus de 450,000 personnes-années d'observation pour pouvoir vérifier si la mammographie pouvait réduire la mortalité par cancer du sein, chez les femmes âgées de 35 à 49 ans. Soit 450,000 femmes suivies pendant une année complète ou bien 45,000 pendant 10 années. Il est difficile de comprendre comment le docteur Labrie réussit à faire la même preuve pour un cancer dont les caractères épidémiologiques sont semblables à celui du sein, à partir de 1002 observations collectées, on ne sait trop comment, dans la seule région de Québec, pendant une période indéfinie!

Autres articles associés à ce dossier

La saga de la prostate

Jacques Dufresne

L'angoisse liée au PSA vaut-elle son pesant de guérison?

Centre de recherche du CHUL

Jacques Dufresne


La compagnie Aeterna

Jacques Dufresne


À lire également du même auteur

De la forme au chaos, de Pythagore à Kauffman
Pythagore était à la fois et dans l'ordre un mystique, un philosophe, un savant et

Vie
Première version: 2000. Dernière mise à jour 2022,. Quand nous abordons le th&

Univers
Première version 2003. Dernière mise à jour 2020. Bien des idées re&cced

Radio-Canada, une chapelle de la religion du progrès
Tout est bien qui est nouveau !  Un dogme à la SRC ! L’auto-critique exigera plus

Élisabeth II ou le conte de fées britannique
...« Quand à travers les légendes et les poèmes/ Nous connaîtrons

Le ciel français au secours du fait français au Canada
Quelles notes de français donneriez-vous à Justin Trudeau et à François




Articles récents