Là où l'amour est proscrit

Platon
« Il n'est pas difficile de comprendre les lois qui règlent l'amour dans les autres pays, car elles sont précises et simples. Il n'y a que les villes d'Athènes et de Lacédémone où la coutume soit sujette à explication. Dans l'Élide, par exemple, et dans la Béotie, où l'on est peu habile dans l'art de parler, on dit simplement qu'il est bon d'accorder ses faveurs à qui nous aime; personne ne le trouve mal, ni jeune ni vieux. Il faut croire que dans ces pays on a ainsi autorisé l'amour pour en aplanir les difficultés, et afin qu'on n'eût pas besoin pour se faire aimer de recourir à des artifices de langage dont les habitants ne sont pas capables. Mais ce commerce est déclaré infâme dans l'Ionie et dans tous les pays soumis à la domination des Barbares; on y proscrit également la philosophie et la gymnastique : c'est qu'apparemment les tyrans n'aiment point à voir qu'il se forme parmi leurs sujets de grands courages ou des amitiés et des liaisons vigoureuses; or, c'est ce que l'amour sait très-bien faire. Les tyrans d'Athènes en firent autrefois l'expérience : l'amour d'Aristogiton et la fidélité d'Harmodius renversèrent leur domination. Il est donc visible que, dans les États où il est honteux d'accorder ses faveurs à qui nous aime, cette sévérité vient de l'iniquité de ceux qui l'ont établie, de la tyrannie des gouvernants et de la lâcheté des gouvernés; mais que, dans les pays où l'on dit simplement qu'il est bien d'accorder ses faveurs à qui nous aime, cette indulgence est une preuve de grossièreté. »

Autres articles associés à ce dossier

Choisir la philia

Jacques Dufresne

Voici l'éditorial d'un numéro du magazine L'Agora intitulé L'État, le marché et la philia, paru le 24 septembre 2003, juste avant un colloque sur

Le réseau de la compassion

Vickie Cammack

Au colloque sur la Philia qui s'est tenu à l'automne 2003 à Orford, il a été beaucoup question de don, selon le sens donné à ce concept par le s

À lire également du même auteur

L'anneau de Gygès ou l'homme juste selon Platon
Voici quelques-unes de plus belles pages jamais écrites sur  l'homme juste: celui qui ai

Phèdre - 1re partie
« Suivant une tradition, que nous n'avons pas à discuter, le Phèdre est l'oeuvre de la jeunesse d

Lysis
« L'objet de ce dialogue est l'Amitié, titre plein de promesses. Platon y refuse quelque chose san

Limites de l'écrit
Parmi les écrits de Platon dont l'authenticité n'est pas unanimement admise, il en est un, la Sept




Nos suggestions