Les nouveaux médicaments

Jacques Dufresne
Les médecins et les patients sont obligés de choisir parmi des milliers de noms de produits commerciaux, alors que les substances actives ne dépassent guère la trentaine.
La technicisation de la médecine s'est avérée indissociable du développement de l'industrie pharmaceutique. Il en est résulté l'avènement, dans le monde de la santé, d'une logique commerciale qui a modifié bien des données. En Occident, l'industrie pharmaceutique est privée, à quelques rares exceptions près. Il faut vendre des médicaments, efficaces autant que possible, mais nouveaux surtout. L'innovation est en effet la première règle de l'industrie pharmaceutique, parce qu'il faut améliorer les produits, parce qu'il faut faire face à la concurrence, mais aussi parce que la nouveauté fait partie du charisme d'un médicament et de son effet placebo. Dans les pays comme la France, où les médicaments sont remboursés par la sécurité sociale, il faut apporter des changements aux formules pour faire passer un produit d'une catégorie de prix à une autre. Faut-il préciser que lesdits changements de formule n'ont souvent aucune signification sur le plan thérapeutique?
    Ces innovations ont pour conséquence que les médecins et les patients sont obligés de choisir parmi des milliers de noms de produits commerciaux, alors que les substances actives ne dépassent guère la trentaine. Les médicaments sont ainsi devenus un facteur supplémentaire de dépendance vis-à-vis de l'institution médicale.

Autres articles associés à ce dossier

Dictionnaire de médecine pharmaceutique

Pierre Biron

D'abord destiné aux médecins, ce dictionnaire, parce qu'il est engagé, tout en demeurant parfaitement rigoureux, intéressera le lecteur ordinaire

Médicament: le danger s'accroît avec l'usage

Jacques Dufresne

Ces résultats ont été présentés dans un rapport de la Régie d'assurance maladie du Québec (RAMQ) portant sur la consommation pendant une journ

Dégoûter pour guérir

Jacques Dufresne

« Quel sorte d'être est donc la maladie? », semblaient se demander les anciens...

La saga du Vioxx

Jacques Thiviege

On annonçait récemment une entente en Merck Frost, fabricant du Vioxx et les victimes canadiennes de ce médicament-» Une entente en vue de régler

À lire également du même auteur

Du cimetière marin de Sète à celui de Deschambault
Le cimetière de Deschambault: un autre  lieu en attente d'un poète et d'u

Patrimoine religieux : de l’esprit des lieux aux lieux de l’esprit
"Nous choisissons la forme de nos bâtiments, plus tard ce sont eux qui déterminent

Julie Payette ou l’abdication de la première reine astronaute
Voici une bonne raison de remplacer Julie Payette par un ou une autochtone.

Hôpitaux : priorité aux donneurs de sens
Version complète d'un article paru dans le journal Le Devoir le 22 janvier 2021

Jeûne médiatique
Ascèse appropriée à une humanité où, en raison de l'omnipr&ea

Les trois virus : biologique, informatique et idéologique
Les deux premiers sont bien connus. Définition du troisième : une idée s&e

Éblouir pour régner
Où l'on voit comment, fort de ses connaissances en optique, Descartes propose au roi d




Nos suggestions