Petite théorie du destin

Émile Cioran
L'Espagne vue par un regard aussi lucide que celui que les Espagnols portent sur eux-mêmes...
C'est le mérite de l'Espagne de proposer un type de développement insolite, un destin génial et inachevé. [...] La Conquête et l'Inquisition, phénomènes parallèles issus des vices grandioses de l'Espagne. Tant qu'elle fut forte, elle excella au massacre, et y apporta non seulement son souci d'apparat, mais aussi le plus intime de sa sensibilité. Seuls les peuples cruels ont l'heur de se rapprocher des sources mêmes de la vie, de ses palpitations, de ses arcanes qui réchauffent: la vie ne dévoile son essence qu'à des yeux injectés de sang.

Autres articles associés à ce dossier

Poésie espagnole

Luis Salas del Mármol

Poésie espagnole de Quevedo, Lorca, Unanumo, Borgès, etc.

À lire également du même auteur




Nos suggestions