L'alcool au volant

Jacques Dufresne
Le cheval est le meilleur ami de l'homme en état d'ébriété.
D'un voyage dans le Nord, à un bord d'avion de Saint-Michel-des-Saints, je rapporte une nouvelle consolante pour les automobilistes buveurs d'alcool: ils n'échapperaient pas au mauvais sort en rentrant chez eux en traîneau à chiens.

    Je l'ai appris de la façon la plus inattendue. Au chalet que nous occupions, nous avions à dîner nos voisins, les seuls êtres humains à la ronde, deux amoureux de la forêt, de l'hiver, de la liberté et des chiens esquimaux. À mon grand étonnement, ils ont refusé le vin que nous leur offrions. C'était pourtant le temps des fêtes. J'ai insisté lourdement, leur disant qu'ils ne risquaient guère de rencontrer un policier pendant le trajet de retour en traîneau à chiens.

    Ils m'ont expliqué que la sanction vient des chiens eux-mêmes et qu'elle peut être fatale. Ces bêtes, encore à demi sauvages, profitent de la moindre distraction de leur maître pour reprendre, avec fracas, la clé des bois. Un conducteur de traîneau doit toujours être en pleine possession de lui-même. L'Alcootest, c'est le nez des chiens qui le fait.

    Le seul moyen de transport convenant à la fois à notre climat, et à nos buveurs, c'est le cheval. Cet animal pardonne tout à son conducteur et ne cherche nullement à profiter de ses moments de faiblesse. Tout le monde a entendu raconter des histoires comme celle-ci. Un homme saoul rentre chez lui en traîneau; à un tournant, il tombe dans un fossé et le cheval revient calmement à la maison avec un traîneau vide. La femme, qui attend son homme à la fenêtre, comprend vite ce qui se passe et refait le trajet en sens inverse. C'est ainsi que le cheval sauvait la vie des buveurs, tandis que l'automobile les tue et que le chien les malmène en profitant de leurs faiblesses. C'est le cheval donc qui est le meilleur ami de l'homme qui boit.

Autres articles associés à ce dossier

De l'eau-de-vie

Honoré de Balzac

Présentation de Balzac lui-même : LA QUESTION POSÉE L'absorption de cinq substances, découvertes depuis environ deux siècles et introduites da

À lire également du même auteur

René Dubos (1902-1982)
Penser globalement, agir localement.» René Dubos est l’auteur de cette maxime universellement co

René Laurin, ex-maire de Joliette, une cité éducative
Bel exemple d’une symbiose entre une école et une cité. Les symbioses de ce genr

Les examens sans écoles
Voici un article buissonnier faisant une large place à l’école buissonniè

Éducation
Éducation, formation, enseignement, instruction...

Une mémoire pour l'école
L'école éclatée, extrait du chapitre huit de Après l'homme...le

La crise de l'école en Occident
La perspective historique la plus longue possible est la voie royale pour préciser le diagnos




Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.