Les modifications de la Loi sur l'enregistrement des lobbyistes entrent en vigueur le 31 janvier 1996

Ministre de l'Industrie du Gouvernement du Canada
Communiqué émis le 21 décembre 1995.
«Les activités des lobbyistes doivent être transparentes, de sorte que les Canadiens sachent qui est payé pour influencer un titulaire de charge publique et à quelle fin», a déclaré le ministre de l'Industrie, John Manley, lorsqu'il a annoncé aujourd'hui que les modifications de la Loi sur l'enregistrement des lobbyistes allaient entrer en vigueur le 31 janvier 1996.

Ces modifications permettent d'établir des exigences de divulgation d'information plus significatives et plus complètes et s'adressent à tous les lobbyistes faisant des démarches auprès du gouvernement fédéral. Elles permettent aussi de renforcer les mesures d'observation et d'application.

«La nouvelle Loi», a ajouté M. Manley, «permet d'établir un bon équilibre entre le besoin d'avoir de meilleurs renseignements sur ceux qui tentent d'influencer les titulaires de charge publique et la nécessité d'assurer la liberté d'ac cès à ceux-ci».
Les modifications permettent également d'appuyer la transition vers la transmission électronique des déclarations. Cela améliorera l'accès du grand public à l'information sur les activités des lobbyistes et contribuera à réduire la paperasserie et les frais connexes assumés par tous les intéressés.

La réforme du lobbying fait partie intégrante de l'initiative du gouvernement visant à rétablir la confiance des citoyens dans le processus décisionnel fédéral, une initiative qui a d'abord été annoncée par le Premier ministre en juin 1994.

Est joint au présent communiqué un guide, de consultation facile, sur les nouvelles exigences en matière d'enregistrement.

Autres articles associés à ce dossier

Projet de loi québécois sur le lobbying

Gouvernement du Québec

Communiqué émis par le Gouvernement du Québec (13 février 2002)

L'activité de lobbying est-elle une menace pour la démocratie?

Hélène Renaud

L’activité de lobbying est-elle une menace pour la démocratie?1 Les reportages des médias, au premier trimestre 2002, concernant les activit




Nos suggestions