La violence tue, la force tient

La force, son vrai visage

Gilbert Romeyer Dherbey


Il faut souvent regarder les choses présentes de très haut pour faire la lumière sur elles. Il faudra de la force dans l’humanité pour éviter les impasses qui se précisent à l’horizon. La force est vigueur et âme. On la réduit hélas! à la violence et au corps. « Alors que la violence tue, la force tient. Notre temps n'aime ni la force, ni l'ordre, quitte à faire appel, de façon pressante, aux forces de l'ordre quand le besoin s'en fait sentir. Si les mots lui font peur, la réalité qu'ils désignent le rassure. A confondre force et violence, la faiblesse devient une vertu, et la force n'ose même plus dire son nom. »

Le monde comme oeuvre d'art: une critique

Jocelyn Giroux


«Mon cher Jacques, je te propose ce texte qui n’est que la suite d’une conversation que nous entretenons depuis plus de trente ans. Puisse-t-elle se poursuivre jusqu’à mon dernier souffle !» Echo de Jacques Dufresne : «Elle durera longtemps mon cher Jocelyn car tu ne manques pas de souffle.» J.D. Cet article est la réplique de Jocelyn Giroux à un article de Jacques Dufresne, paru il y a un peu plus d'un an, sous le titre de Gaia ou la vision artistique du monde. Jacques Dufresne est l'éditeur de l'Encyclopédie de l'Agora, Jocelyn Giroux est le président de la Société des amis de l'Encyclopédie de l'Agora. Le souci de la cohérence appelle le dialogue.

Complexité

De la forme au chaos, de Pythagore à Kauffman

Par Jacques Dufresne

Pythagore était à la fois et dans l'ordre un mystique, un philosophe, un savant et un éducateur. Dans sa vision du monde, la métaphysique, la cosmologie, l'éthique et l'esthétique sont aussi étroitement liées. Au terme de l'aventure du nombre, que je vous invite à parcourir avec moi, on trouve plusieurs figures de proue qui se rapprochent de la même unité. Le biologiste Stuart A.Kaufmann en est un exemple. Dans Reinventing the Sacred, ce grand biologiste, l'un de ceux qui ont fait la réputation du Santa Fe Institute, ne craint pas de prendre énergiquement position contre le réductionnisme et de proposer une vision du monde rappelant celle de Pythagore par son caractère englobant. L'homme qui jette humblement sa sonde dans la complexité de la vie rejoint ainsi celui qui contemplait humblement l'ordre du ciel étoilé.

Cosmologie

De la forme à la force

Par Jocelyn Giroux

En choisissant le cercle, la forme parfaite comme principe explicatif de l'univers, Galilée a été le dernier des Anciens alors qu'il avait été le premier des modernes par ses théories sur le mouvement. Après lui il n'y aura plus de partisan de la forme; c'est la force qui deviendra le principe explicatif de l'univers. On verra certes encore de belles figures dans les raisonnements scientifiques; toutefois leur raison d'être ne sera pas leur beauté intrinsèque, mais, comme dans le cas de la parabole, le fait qu'elles illustrent des lois et traduisent des faits d'observation.

Actualités & Agenda
Dans un livre intitulé The Power of Disability, Al Etmanski, un chef de file dans l’innovation sociale au Canada, présente une galerie de personnes handicapées qui...
L’argile fut la première matière plastique. Le façonnage et la cuisson de cette terre en vue d’en faire des récipients a marqué une...
Simon Nadeau est l’auteur d’un roman, L’art de rater sa vie, qui a suscité notre admiration. Suite à notre demande de participer à notre réflexion sur...
Je dis seulement qu'il y a sur cette terre des fléaux et des victimes et qu'il faut, autant qu'il est possible, refuser d'être avec le fléau.
Incarnation, admiration, civilisation, l’œuvre de l’ethnohistorien Michel Lessard correspond parfaitement à ces trois thèmes de la présente lettre.


TEST C